Daft Punk

Discovery

Discovery

 Label :     Virgin 
 Sortie :    samedi 03 mars 2001 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Quel plaisir de pouvoir chroniquer Discovery sur xSilence ! Quel album (honorable) peut s'éloigner plus que celui-ci de la ligne éditoriale du site ? Et pourtant, loin de bouder notre plaisir, fêtons ceci comme une opportunité d'ouverture à un genre qui n'est que trop moqué : le Disco.

Entendons-nous, Discovery n'est pas un album de Disco à proprement parler. Ses influences se retrouvent plutôt dans le post-dico de Chic, Sister Sledge et autres Shalamar, ainsi que dans leur toujours très cher Soft-rock. Mais il partage avec le genre honni une joie de vivre, une volonté de danser, une aisance mélodique et un groove palpitant qui résonne dans toutes les discothèques du monde entier. Rien ne sert de s'étendre sur le célèbre quatuor introductif : "One More Time", "Aerodynamic", "Digital Love" et "Harder Better Faster Stronger" font partie du paysage depuis un long moment ! Mais au-delà de ses singles impeccables, Discovery réserve son lot de surprises et pépites électroniques diverses et variées dans leur approche de la house et du disco.

"Crescendolls" et son ambiance La Croisière s'amuse sous D. "Superheroes" et son influence sur la génération multiplatinée de la French Touch, "High Life" et son côté Diana Ross sous cocaïne, "Veridis Quo" et sa nostalgie qui invoque Vangelis et les idoles de la jeunesse du duo Versaillais ... Et ce n'est qu'évoquer une partie des magnifiques pistes dont regorgent l'album. La force de l'album réside dans sa diversité cohérente. Pas un instant de faiblesse. Daft Punk est à son apogée électronique et le futur s'annonce glorieux.


Intemporel ! ! !   20/20
par Bona


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
127 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :