Survival Knife

Loose Power

Loose Power

 Label :     Fat Possum 
 Sortie :    mardi 29 avril 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Unwound est mort, fini les riffs torturés et noisies ainsi que la voie dépressive de Justin Trosper, la basse de ce chers Vern Rumsey et le jeu subtil et rythmique de Sara Lund. Ahh c'était bien quand même ! Mais j'oubliai, mais que fait le premier batteur d'Unwound, Brandt Sandeno. On l'avait un peu oublié. Quatorze ans après que deviennent-ils ?
Vern avait enfanté un petit groupe hardcore bien sympathique nommé Flora V. Fauna, mort-né. Dommage. Sara, créera Hungry Ghost et sortit un album éponyme en 2012. Il n'en reste que deux, et ces deux-là ils se connaissent depuis très longtemps.
Survival Knife, on a entendu parler vite fait que Justin s'était remis au boulot. Mortel. Mais qui sera avec lui ? Mais, c'est son pote Brandt. Rien que cela, on imagine tout de suite les premiers albums d'Unwound hardcore, noisy et sacrément dépressif mais bien plus crade que les albums suivants.
Deux premiers titres sortirent en 2012, l'un chez Sub Pop, l'autre chez Kill Rock Stars, alléchant. Hé bien non, ce ne sera ni chez l'un, ni chez l'autre, ce sera sur Fat Possum Records (Unknown Mortal Orchestra, The Black Keys, El-P ou même Mellow Hype).
Le disque débute avec "Divine Mob", sorte de premier jet des Survival Knife, sorti déjà sur Kills Rock Stars. Pas mal, une sorte de punk rock indie sans trop se prendre la tête. Les riffs sont plutôt sympa, un peu trop simple peut être, mais retrouver la voie de Justin c'est déjà ça. Je crois que je suis resté encore dans Unwound pour vraiment apprécier à sa juste valeur ce nouveau groupe.
La deuxième chanson est bien plus différente, on est là dans de l'indie pas encore barré ou noisy... Dommage, les riffs de guitare de Justin sont encore bien présents, la basse n'est pas dégueu, comme la bassiste d'ailleurs... Encore pas mal. Soudain, troisième chanson, "Gold Widow" : riff bien lourd à la basse, guitare noisy, une voix super travaillée avec un effet bien sympathique. Là, on est dans du sonique, une chanson vraiment mortelle. On ressent vraiment la dépression bien moins dark qu'auparavant, mais c'est peut-être là où Survival Knife risque de trouver ces points forts.
"Cut The Quick" prouve absolument l'inverse de ce que je viens de dire et qu'encore une fois il y aura différents styles dans Loose Power. Je reste tout de même surpris par la simplicité des chansons et de la rythmique, mais ça sonne. Cette chanson a presque des airs de Chavez.
"Roman Fever", où la voix de Justin est un peu plus poussée et rappelle certaines chansons d'Unwound. Bon, pas vraiment, à l'écoute de la fin et sa succession de transitions, montrant que ce dernier est bien mort.

Au final on s'y fait plutôt rapidement, à l'image du titre éponyme. Arrive ensuite une intro instrumentale bien belle pour une chanson où l'on entendra le chant de la famille Cunningham, et un bon coup de pied aux fesses pour cette dernière, hélas. Voilà, un peu trop court, mais que ça fait du bien de réécouter cette voix ! et cette envie débordante qui je l'espère sera de plus en plus présente. Unwound est mort, longue vie à Survival Knife.


Très bon   16/20
par Bernie


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
92 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?