Nebelung

Palingenesis

Palingenesis

 Label :     Temple Of Torturous 
 Sortie :    lundi 17 février 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Vous avez fait Grec en 3ème langue ? Non ? Alors dans ce cas le titre de cet album n'aura vraisemblablement aucun sens pour vous. Si ce n'est la musicalité de ce mot, Palingenesis. On pourrait le rapprocher du "Parthenogenesis" de Canned Heat, même si ça n'a rien à voir.

Disons, à peu de chose près, que Palin veut dire encore, et Genesis naissance (aucun rapport avec Phil Collins, vous l'aurez compris). Autrement dit, une renaissance (parfois universelle, une résurrection. Applicable au Dr Who, à un peuple, un lieu, à la vie en général. Je vous laisse voir avec les stoïciens grecques pour les détails.

Pour vous situer l'ambiance de ce disque de Nebelung, je pourrais vous parler de soirée autour d'un feu de bois, mais dans une nuit profonde, humide, à tel point que le feu ne prend jamais. Quelques bougies font office de seule lumière, et deux guitares se répondent, suivant le feulement d'un violon hors du temps.
Les titres s'étirent à l'envie, répétant les mêmes motifs, variant sensiblement, ils racontent des histoires sans début, mais finissant invariablement mal, hypnotisant presque une marche sans fin à travers un bois sombre ("Wandlung"), le violon lancinant rythme les accords feutrés, accompagne d'une magistrale mélancolie les paysages imaginaires qui se forment à l'écoute de ce disque, paysages forcément meurtris, ceux d'une nature agonisante aux portes de l'hiver.

Alors préparez vos allumettes, laissez vous aller à la mélancolie, et lâchez prise le temps d'un album, ne pensez à rien, ressentez.


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
94 invités et 3 membres
Ismael Jünger
X_Lok
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches