Pendentif

Mafia Douce

Mafia Douce

 Label :     Discograph 
 Sortie :    mardi 24 septembre 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

2013 fut l'occasion d'entendre et de voir deux groupes français au fort potentiel pop se distinguer sur les scènes de l'hexagone par un bouche à oreille conséquent sur le net.
Le premier, Aline, fondé sur les cendres de Young Michelin, nous a remémoré les Smiths et Orange Juice avec des arpèges clairs, adolescents , et a fait le bonheur de trentenaires nostalgiques de leur adolescence, à travers les thèmes de la sensualité innocente de la découverte de l'amour amer qui fait du mal et du bien à la fois, leur rappelant leur grande époque de puceau désenchanté.
Une partie de la scène musicale d'aujourd'hui tente de revivre les 80's qu'ils n'ont connu qu'à travers un héritage musical aussi fulgurant que coupable, aussi poétique qu'opportuniste etc etc...

Et tous ces concepts abordés n'échappent pas au deuxième groupe qui nous intéresse, les bordelais de Pendentif. (Pendentif et Aline, ça fait mots clés de journal intime d'adolescent tourmenté par le désir du plaisir du doute de l'incertitude de la sexualité de cet obscur objet etc etc...). Et la musique de Pendentif est elle aussi coupable de cette nostalgie autant que l'auditeur est coupable de l'écouter: mélodies efficaces, rythmes discos, voix sucrée et thèmes adolescents, musique qui peut évoquer Elli et Jacno, Mylène Farmer ou Etienne Daho (oui, présenté comme ça vous allez fuir), des paroles qui vous rappellent que vous aviez écouté Indochine pensant que vous teniez là votre New Order, votre Cure ou votre Depeche Mode français...! Argh, trop de souvenirs gênants! Mais rassurez-vous, si vous assumez totalement ce côté pop en vous, que vous acceptez d'écouter un peu de musique ensoleillée et que tout simplement vous voulez écouter un bon album efficace, alors Mafia Douce de Pendentif est fait pour vous.

Le disque s'ouvre sur "Riviera", avec ses guitares à la plage (mais oui, elles peuvent évoquer Etienne Daho et son "Bleu Comme Toi" mais écartez-le de votre esprit), et propose à la fois l'innocence et le désir d'envies de Pendentif, la rythmique est efficace et saura contenter les amateurs de pop bien produite. Le single "Embrasse-moi" est lui aussi redoutable d'efficacité avec son solo qui vous donne des frissons si vous avez aimé danser et être profond en même temps quand vous écoutiez New Order. Le clip a été fait par et pour des coquins, avec des métaphores fruitées douteuses mais pas vulgaires (oui, laissons parler notre côté féminin aussi). Voilà ce qui devrait passer à la radio, s'il ne fallait qu'écouter sur ce support des mélodies faciles.Cela rappelle aussi cette tentative française qu'était Vendetta et le titre "French Kiss". Il en va de même pour la chanson "Mafia Douce", qui elle aussi contient un bien beau solo guitaristique new orderesque (ou curesque, comme vous voudrez). Le tout est rythmé comme un cœur haletant d'ado impatient des possibilités de l'amour. "Ondine" (avec qui? Ah ah ah...) ramène un peu de calme et de contemplation érotique, alors que "Panache" renoue avec l'esprit enjoué des premiers titres. "Boulevard Du Crépuscule" se veut un peu plus expérimental, mais il y a toujours ces refrains accrocheurs et estivaux. "Jerricane" nous ramène à la plage et pourra plaire autant qu'énerver. "1er Juillet" retente le psychédélisme de l'innocence, ce mélange 60's et 80's, qui est en filigrane dans tout le disque, pour un résultant assez plaisant, mais qui connaît sa véritable apogée sur le titre "Voltige", au refrain et aux guitares qui transpirent vraiment la sensualité et cette recherche de perfection de description des sentiments amoureux que recherchait sans doute Brian Wilson. La progression de "Pendentif" évoque Mylène Farmer et Elli & Jacno mais le refrain retombe dans la joie et la bonne humeur." La Nuit Dernière" clôt l'album et se veut un beau morceau final, entre expérimentations toujours accessibles style Vive La Fête et nappes de synthés sucrées.

En somme, voilà un beau début discographique qui emmènera sans doute Pendentif vers un probable succès. En tout cas, un album pop français agréable à écouter, ça n'arrive pas si souvent que ça, ne boudons pas notre plaisir...


Très bon   16/20
par Machete83


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
263 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?