Lime Headed Dog

Necks Of The Wood

Necks Of The Wood

 Label :     Indépendant 
 Sortie :    mercredi 01 juin 2011 
 Format :  Album / CD   

Des groupes inconnus qui mériteraient plus de reconnaissance, il y en a des tas, c'est pour cela, qu'en général, je ne crie pas à l'injustice : je dis qu'il n'y a pas de justice et puis basta ! Mais là quand même c'est injuste!!!

Necks Of The Wood est un de ces albums qu'ont sait pas trop où placer : évidemment britpop, il semble pourtant que l'on n'a jamais entendue pareille chose jusqu'ici ; pourtant savant dans le sens le plus rébarbatif du terme, les mélodies sont immédiatement hyper-accrocheuses ... Ce qui est sûr c'est que l'album fascine, et que concrètement le groupe n'a qu'un seul défaut : il fait terriblement mal sa promo.

Alors à quoi ressemble le machin ? Joel Cox, leader du groupe et en passant ex-bassiste des Good Shoes, a fait le choix ici de tout baser sur les mélodies : les arrangements, comme la structure et les accords viennent après ; et ça s'entend. Les 13 morceaux de l'albums sont autant de bêtes, tantôt sur-excitées et tantôt béates, qui font varier les couleurs de leurs thèmes à coups d'arrangements vocaux ou musicaux et d'effets de productions plutôt catchy. Les mélodies en question sont peut-être un peu complexe et assez bizarres ; mais elles sont d'une terrible efficacité pour l'auditeur qui devient une sorte de pantin impuissant brinquebalé dans tous les sens par des fils musicaux invisibles.

L'album dans son ensemble est également plutôt bien réalisé : un fil rouge nous guide tout est long des chansons, et la production qui a le mérite de tout réarranger pour le studio (et de le faire bien en profitant au mieux de ce qu'un enregistrement a à offrir, i.e. clavier et tout le blah blah...) renforce cette unité. Le tout fusionne les influences (on pense au Metronomy de Nights Out, à Arctic Monkeys, à XTC et à tout plein d'autres groupes anglais) en quelque chose de complètement différent. Finalement, j'ai bien envie de dire (même si c'est un peu convenu et vraiment très cliché) que ce que fait Lime Headed Dog à la pop anglaise actuelle, c'est ce que feu Captain Beefheart a fait au blues-rock en son temps.

Un album donc essentiellement pop, savamment orchestré, mais surtout extrêmement bien foutu !


Très bon   16/20
par Kalamfoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
269 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?