Belly

Star

Star

 Label :     4AD 
 Sortie :    1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Star est le premier album de Belly.
Sorti en 1993, il reflète bien le pop-rock indie de cette époque : entre noise légère et pop-rock tantôt émouvante, tantôt joyeuse, les 15 morceaux de Star tour à tour émeuvent ("Someone To Die For", "Untogether",...), amusent, émerveillent ("Feed The Tree", "Full Moon, Empty Heart",...), angoissent ("Low Red Moon",...).
Guitares claires ou (un rien) saturées, grosse basse et chant féminin emplie de pureté pour belles mélodies pop, c'est ça, Belly, c'est ça Star !


Bon   15/20
par X_Shape104


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 19 août 2008 à 09 h 38

Star, premier album de Belly, est sans conteste l'un des meilleurs albums, sinon le meilleur, de l'année 1993. Son leader, la foldingue Tanya Donnelly, était guitariste des Throwing Muses, groupe de sa demi-soeur Kristin Hersch. Elle a ensuite fondé les Breeders avec Kim Deal, bassiste des Pixies, groupe qui avait assuré la première partie des Muses. Lassée de ces collaborations incesteuses (label 4AD oblige), elle part après le premier album des Breeders pour se consacrer à son nouveau groupe, Belly, dont elle est la chanteuse et guitariste. Elle crée la surprise avec ce premier album, suscitant un espoir immense, qui malheureusement ne perdurera pas, le groupe se séparant après un second album très décevant.
On a ici affaire à de la pop souvent noisy du plus haut niveau, avec pas mal de folk et un peu de country, le tout créant un résultat très personel.
Star frise la perfection. Tanya Donnelly est éblouissante de charisme mêlé d'un brin de folie (cf. le titre "Feed The Tree"). Il est beaucoup question des astres et du ciel : "Low Red Moon", "Full Moon, Empty Heart", "Star". Belly va encore plus loin que les Throwing Muses et fait mieux. Les mélodies, les refrains, le chant et les guitares emportent tout sur leur passage, on est séduits et même ensorcellés.
L'album alterne entre morceaux rapides, énergiques et mélodiques ("Angel", "Dusted", "Slow Dog", "Feed The Tree",...), où on imagine Tanya courir nue dans la forêt par une nuit de pleine lune, ballades plus mélancoliques propices à la rêverie ("Someone To Die For", "White Belly", le presque country "Untogether", "Star",...) où Tanya noie ses peines de coeur dans l'alcool, et titres mid-tempo ("Every Word", "Untogether", "Sad Dress",...). Aucun risque d'être lassé par ce copieux album, qui pour être homogène n'en est pas moins varié. Chaque morceau fait mouche, les sommets étant tout de même atteints par les titres rapides.
Le chant de Tanya est très différent de celui de sa frangine, plus féminin, tout aussi fragile mais dans un autre registre. Les guitares, excellentes, sont tour à tour presque noisy, claires ou acoustiques, avec parfois des sonorités inédites. Le tout est soutenu par une section rythmique carrée et efficace, sans fioritures. On note par-ci par-là un orgue ("Low Red Moon"), un violon ("Witch") ou une guitare slide ("Stay").
Difficile de résister au charme, à la folie et à l'enthousiasme de cet album majeur des années 90, croisement entre les Throwing Muses, les Pixies et Cocteau Twins, et qui comme eux fit les riches heures du label mythique 4AD.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
744 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :