Ted Leo And The Pharmacists

Tyranny Of Distance

Tyranny Of Distance

 Label :     Lookout! 
 Sortie :    mardi 19 juin 2001 
 Format :  Album / CD   

Il y a une vie à Washington D.C. en dehors de Dischord. Pas loin, certes : sur ce premier véritable album de Ted Leo And The Pharmacists, Brendan Canty from Fugazi, frangin du guitariste du groupe et producteur de cet opus, file un coup de main à la batterie pour suppléer le départ... d'Amy Farina, future moitié de The Evens. Mais chez ces pharmaciens, point de hardcore ou de post-hardcore, ni de réminiscences gênantes de Minor Threat ou Fugazi. Ted Leo, guitariste aussi explosif sur scène que doux en dehors, ne cache pas ses racines irlandaises. Ce n'est pas un hasard si "Timorous Me" ou "Squeaky Fingers" contiennent des petits bouts de jigs énergiques que n'auraient pas renié les Pogues.

Un nom italien et des origines irlandaises, ce n'est pas sans rappeler Declan McManus alias Elvis Costello : Ted Leo partage avec lui une voix nasillarde haut perchée et un sens aiguisé de la composition, dans un style proche des premiers albums du britannique. Si son jeu de guitare épileptique s'est sans doute forgé lors de ses débuts au sein de la scène hardcore new-yorkaise, les tempos sont variés, la disto s'efface parfois pour laisser la place aux violons, notamment sur une jolie petite ballade ("The Gold Finch And The Red Oak Tree").

Ce premier album du groupe sur le label qui vit éclore Rancid et Green Day mérite d'être redécouvert par tous ceux pour qui "pop-punk" ne signifie pas "grosse production à destination de MTV".


Très bon   16/20
par Myfriendgoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
80 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?