Ptôse

Ignobles Limaces

Ignobles Limaces

 Label :     AYAA 
 Sortie :    1984 
 Format :  Album / Vinyle   

1979 : L'heure est à l'après-punk. En France, un duo se forme et commence à publier cassettes sur cassettes. Ptôse, formé par les frère Jarlan, est une espèce de musée des horreurs burlesque ; comme une parade de zombies joués par des muppets. Dans l'après-punk, donc, on bricole. Et c'est exactement ce dont il s'agit ici avec Benoît et Lionel Jarlan : du bricolage post-apocalyptique. Et à la mode de l'époque s'il vous plaît ; boîte à rythme à deux ronds, tripatouillages électroniques et autres synthés bidouillés sont de la partie... Très ancrés dans l'underground - ils créent leur propre label et s'autoproduisent - et l'indus, les frères Jarlan (grâce au succès de leur single "Boule (viens ici) !") se créent un réseau d'amis qu'ils distribuent voire produisent (Alésia Cosmos, Die Form, Merzbow...). À mesure que leur cassettes paraissent, toutes plus loufoques les unes que les autres, leur notoriété s'accroit jusqu'à la parution finale en 1984 du présent Ignobles Limaces chez le label AYAA.

Alors Ptôse, concrètement, de quoi ça s'agit ? Ben, comme dit plus haut, ça bricole. Des brics et des brocs mis ensemble, portés par des paroles... disons simplistes ("Boule, boule, viens ici, viens ici sale chien !/ Non non non je ne viendrai pas, youpla youpla la") et un sens de la dérision hilarant ! On a comparé (et on compare toujours) Ptôse aux Résidents, et c'est globalement justifié : mêmes voix cartoonesques modifiées, même goût de l'inhabituel et de la recherche sonore, mêmes thèmes répétitifs... Les premiers reprendront même le "Smelly Tongues" des derniers. Même si un peu longuet sur la fin, l'album est une belle dose de fun bizarroïde à écouter pour se détendre l

Depuis, Ptôse fait office de groupe culte pour tous les rejetons tardifs de l'underground français, qui se sont empressés à l'occasion de la réédition CD de s'adonner à l'exercice de la reprise ; Palo Alto, Dragibus, Toupidek Limonade, etc. Reliquat d'un courant musical synonyme de liberté de ton et d'ouverture, Ignobles Limaces, s'il n'a pas toujours bien vieilli, a gardé ce qui avait fait tout son intérêt à l'époque !


Bon   15/20
par X_Wazoo


  NB : Une réédition CD est parue en 2005 chez Gazul, qui inclue en bonus la cassette La Nuit des reptiles parue à l'origine en 1983, ainsi que le tribute Ignobles Vermines - A Tribute to Ptôse.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
241 invités et 2 membres
Gary Appleseed
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?