Shrag

Canines

Canines

 Label :     Fortuna POP! 
 Sortie :    lundi 16 juillet 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

"Dans les brouillards de Londres" nous chantait Thierry Hazard en 1990, on est en plein dedans avec "Tears Of Landlord", ouverture de Canines, troisième disque de Shrag. Ambiance presque poisseuse, limite no-wave, relevé par les voix féminines d'Elen & Leigh Ann, définitivement pop.

Hymnes martiaux, basse ronde & guitare acérée, les années 80 n'était pas faites qu'avec des synthés (même si on en retrouve bien sur dans Shrag). Les voix jureraient presque avec l'ensemble, par moment on imaginerait presque ce bon vieux Robert Smith se saisir du micro, en lieu et place des harmonies vocales aussi surprenantes que géniales ("Chasing Consummations"), ou bien Katie Sketch ("On The Spines Of The Cathedrals", comme si les Crane Angels reprenait "Brother"). Le petit jeu questions/réponses marche à merveille sur "You're The Shout" que n'aurait pas renié les frangines d'ESG. Ce mélange inhabituel, original, marche vraiment tant ils savent se montrer ingénieux dans les mélodies, les cassures, une vraie fausse chanson pop se transforme au fur & à mesure en tube ensoleillé ("That's Static"). Dans la même lignée (quoique plus ancien) que Veronica Falls & Allo Darlin' (on va pas les citer tous, n'abusons pas du name-dropping), Shrag se révèle à la longueur de l'album, même si chaque chanson pourrait se suffire à elle même, l'ensemble de ces douzes titres forment un vrai album, inspiré, pas paresseux pour un sou, surprenant même. On m'a dit que les précédents étaient encore meilleurs, il va falloir se jeter dessus sans tarder.


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
146 invités et 2 membres
Arno Vice
Toitouvrant
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?