Led Er Est

The Diver

The Diver

 Label :     Sacred Bones 
 Sortie :    mardi 08 mai 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Fad Gadget n'est pas encore mort. Grauzone & son "Eisbaer" fait remuer dans les caves, au même titre que l'Electricity de O.M.D.

Bienvenue en 1981.

Led Er Est connait sa new wave du bout des touches, et nous le fait sentir. Tout y est. Les ambiances dark, moites, les boites à rythmes, les synthés, tout je vous dit. "Agua Ferte" ressemblerait à s'y méprendre à une copulation suintante entre Faris Badwan & les suisses précédemment cités. Le cheminement kick-snare fait des merveilles tout au long de The Diver, on sait qu'il va venir claquer, on l'attend impatiemment, agrémenté par moment d'une guitare d'outre tombe, l'usine synthétique est en route, jamais facile, toujours référencé, mais à ce niveau, ce n'est plus du pompage, c'est de l'hommage, de l'(ir)révérence. Osant des instrumentaux de plus de cinq minutes en plein milieu du disque (le glauque "Arab Tide"), ils se paient même le luxe de faire un tube Grauzone-like (encore oui je sais, mais c'est flagrant) "Divided Parallel" et ses sonorités Curesque
Avec une fin d'album davantage dans les strates gothico-évanescentes (l'adjectif rassurez vous, pas le groupe), Led Er Est réussit là un superbe album, piochant directement à la source là où certains se contentent d'effleurer le contenu, ou de ne prendre que la lie. Eux, de bout en bout, tirent la moelle secrète des années 80, pour en sortir le meilleur.

"Ich möchte ein Eisbär sein im kalten Polar dann müßte ich nicht mehr chrei'n alles wär' so klar." (J'ai pas compris mais je suis d'accord)


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
64 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused