Belleruche

Rollerchain

Rollerchain

 Label :     Tru-Thoughts 
 Sortie :    lundi 07 mai 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Nom d'un petit bonhomme, quelle ouverture ! "Stormbird", mélange d'influence, voix suave & soul, accélération calibrée, on tient là un tube à toute épreuve. C'est assez casse gueule de mettre un morceau de cette envergure en premier titre, ça met la barre vraiment haut pour la suite de l'album... Trop haut ?

Belleruche, surnommé parfois le Portishead Soul, puise ses idées un peu partout,, réunissant tout les ingrédients pour offrir un met souvent savoureux, mais en abuser rendrait la chose quelque peu indigeste. & ce Rollerchain ne déroge pas à la règle. Mélangeant sans complexe basse dub & rythmique dance ("Get More"), pompant allègrement Royksöpp période Melody A.M. ("Wasted Time") force est de constater que les meilleurs morceaux de l'album sont les plus courts, ceux ne dépassant pas les trois minutes, directs.

Tout en click'n'cuts, si on n'y prête pas suffisamment attention on peut avoir l'impression la seule et même chanson à longueur de pistes, boite à rythme qui tabasse ou accélère en fin de morceau,etc... Seule la voix de Kathrin deBoer surprend par ses capacités, parfois féline, souvent ingénue, elle porte à elle seule la plupart des chansons, avec il est vrai, en tendant l'oreille, quelques intonations à la Beth Gibbons. Mais dans un registre beaucoup moins...dépressif.

Alors non, l'album n'est désagréable pour autant, il s'écoute même avec plaisir. Il ne laisse pas un souvenir impérissable certes, mais on passe un vrai bon moment, ponctué par d'excellents morceaux, jonglant (peut être un peu trop) entre les ambiances, qui rejoindrait plus un aspect compilation sans la cohérence d'un véritable album.


Pas mal   13/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
136 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?