Poor Sons

Dyunes

Dyunes

 Label :     Burger 
 Sortie :    samedi 30 juillet 2011 
 Format :  Mini Album / K7 Audio   

La production est méga-boueuse, c'est marée basse à Fouras. De la vase, l'instru est totale empêtrée et les crieurs (crieuses ?) qui servent de 'chanteurs' pourraient causer en hébreu (la langue la plus affreuse du monde, pire que le hollandais ce truc) qu'on y verrait que du feu.
Tout cela pourrait être pénible bien sûr. Et à certains égards, ça l'est (heureusement que ce n'est qu'un EP de 5 titres). Mais il se passe quelque chose. Indéniablement mon bon monsieur. Ce boucan décérébré distille, malgré toutes répulsions, de son énergie hum... maléfique. Comme un train fantôme trash (hardcore?) de l'actuel 'garage surf rock psychédélique' qui secoue Frisco, Poor Sons n'y va pas de main morte (y a de l'esprit là!, et du subtil!) pour nous posséder.
C'est toujours à la limite mais leur tapage de goules en chaleur fonctionne. "Cool Buzz", pépite de leur vase, ressemble même à une chanson. Et une sacrée.


Sympa   14/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
144 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :