Agathocles

Scorn Of Mother Earth

Scorn Of Mother Earth

 Label :     Goatgrind 
 Sortie :    samedi 19 mars 2011 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Le grindcore est-il devenu si commercial pour qu'Agathocles ressente le besoin d'enregistrer un E.P. de la teneur de ce Scorn Of Mother Earth ? Certes, Napalm Death se met à utiliser des voix claires, la majorité des groupes font la course à la super production américaine et c'est peut-être même devenu un truc cool que de jouer dans un groupe de grind, je ne sais pas.
Ce que je sais, c'est que l'on peut avoir plusieurs opinions sur cette sortie d'Agathocles. Au premier comme à tous les abords, c'est inécoutable. Si je devais enregistrer le son des chiottes bouchées par une choucroute aux fruits de mer mal digérée dans un campement de Bosniaques, il y aurait de fortes chances pour que j'obtienne un bien meilleur rendu. C'est peut-être une blague que nous font les Belges, bien grasse d'être restée trop longtemps dans la friture. C'est peut-être un pur manifeste underground ("Mister HC Syndrome"), le truc ultime auquel seuls les vrais de vrais rendent un culte aveugle et maladif.
Musicalement, Scorn Of Mother Earth est ce que j'ai entendu de pire venant d'Agathocles. Les titres sont sûrement d'un niveau égal à leur habitude, mais c'est tellement une dégueulasserie à écouter qu'on ne distingue rien. On a juste l'impression de subir les assauts brefs et rugueux d'un goret, d'un marteau-piqueur et d'une corde grave de basse. Le néant musical absolu défini en quinze minutes, ce qui est en soi un véritable exploit.
Difficile de retenir autre chose de ce disque qu'un violent mal de tête, et la certitude personnelle de ne pas être un "true" : je préfère définitivement les productions plus léchées de ce groupe.


A éviter   6/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
146 invités et 1 membre :
François Corda
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :