Front 242

Front By Front

Front By Front

 Label :     Red Rhino 
 Sortie :    1988 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

S'il ne fallait en posséder qu'un, ce serait celui-là : Front by Front. Indétrônable, indémodable, cet album ne contient que des hits, de "Until Death Us Do Part" à "Circling Overland" en passant par "Headhunter V3.0".
Véritable chef d'œuvre de l'EBM en cette fin des 80's, Front 242 ne proposera jamais mieux à mon goût, hormis les albums live, que ces neuf titres. Tout y est : rythmiques hypnotiques, refrains accrocheurs, tout est idéalement calibré pour cartonner (les très danse "Im Rhythmus BleibenIm" et "First In / First Out" par exemple) tout en réinventant la conception que nous avions alors de la musique électronique.
De plus, Front By Front sonne bien moins kitch que nombre de productions de la décennies suivantes, alors que les moyens mis en œuvre sont sans doute dix fois moins importants. "Blend The Strengths", c'est du Ministry avant l'heure, ou l'ancêtre des Revolting Cocks, et cela permet au moins de savoir où il faut chercher l'influence d'une partie de la scène métal industriel moderne. Tout est là avant l'heure, Front 242 a tout dit, les autres n'ont plus qu'à se contenter des miettes !
Un amateur de musique électronique qui ne possède pas Front By Front aura toujours un trou béant dans sa culture...


Excellent !   18/20
par Arno Vice


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 12 août 2019 à 14 h 53

Boosté par le succès du single "Headhunter" qui reste encore à ce jour leur titre le plus connu, Front 242 sort enfin de l'ombre dans laquelle leurs choix musicaux radicaux aurait du les laisser stagner pour offrir Front by Front.

Album de la révélation et/ou de la consécration, Front by Front est également le plus accessible des papes de l'EBM. Les 9 titres initiaux (rapidement complétés par l'E.P. Never Stop et le hit "Welcome to Paradise" lors de rééditions CD) forment un tout cohérent vitalisé par la voix grave et martiale du leader Jean-Luc de Meyer.

Qu'en reste-t-il aujourd'hui plus de 30 ans après la sortie ? Les cheveux se sont allongés et le look Skin-Head (dont ils se sont toujours défendus mais qui leur aura collé à la peau) n'est plus vraiment d'actualité en tous cas pour la partie vestimentaire.

Front by Front propose une musique certes devenue désuète techniquement mais dont les rythmes et la variété vont drainer un grand public. La plupart des titres sont chantés et les structures mélodiques s'affinent sur des beats puissants, presque hypnotiques. Les Frontmen ne relachent jamais la pression sauf peut-être sur un "Felines" plus calme et malicieux. Mais avec les autres titres, "Until Death" et "First in/First out" qui ouvrent chacun une face du vinyle, c'est la fête au pogo et au déhanché macabre assurés.

Sans Front by Front, il n'y aurait jamais eu de Nine Inch Nails ou de Young Gods, l'équipe des 4 d'Aarschot aura ainsi délivrer un album rythmé et dansant à défaut d'être complètement innovant (leurs précédents albums s'en étant affranchis) et préparent leur mutation par un Tyranny for You bien plus travaillé mais ceci est une autre histoire, "Headhunter" et "Welcome to Paradise" prendront toujours le dessus dans la mémoire collective.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
138 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...