Ritualz

Ghetto Ass Witch

Ghetto Ass Witch

 Label :     Autoproduit 
 Sortie :    lundi 28 février 2011 
 Format :  Album / CD   

Dans le calepin witch-house de plus en plus étoffé mais surtout exagérément blafard et de plus en plus inexpressif, il y a quand même un propagateur qui sort de l'agglomérat par son excellence et sa multiplicité. Ce bonhomme passionnant répond au surnom de Ritualz (souvent écrit "†‡†"), venu tout droit de Mexico City. Il a par ailleurs fait bouger sa ville en se produisant aux côtés de Health, Pictureplane et Gatekeeper.

Ghetto Ass Witch fait suite à son premier album qui était sorti sur le label de Robert Disaro - véritable mine d'or dans le genre - désormais rejeté et détesté suite aux conduites plutôt immorales du petit Robert. Cette fois, pas de label. Précisons tout de même que Ghetto Ass Witch est aussi le titre d'un morceau de ce nouveau recueil du même nom, et qu'il a fait l'objet d'une sortie en EP, avec un tout petit peloton de remixes pendu à ses fesses (qu'on retrouve d'ailleurs sur l'album, selon sa version).

Si le premier album de Ritualz était plutôt proche de Salem et de Mater Suspiria Vision, Ghetto Ass Witch lorgne davantage du côté de Pictureplane (le dansant "Baba Vanga" ou l'admirable "Third Eye Sixth Sense"), en direction de la piste de tortillements, tout en gardant un équipement occulte ("Bodie") et inéclairé, afin de garantir spectres et angoisses.
Ritualz n'abandonne par ailleurs jamais ses influences de la scène black et post-metal ("Ghetto Ass Witch", "Ritualz").

On peut affirmer sans se tromper que Ritualz est très certainement l'artiste le plus complet dans le genre, ce qui est un paramètre capital lorsque les sosies se succèdent à une vitesse démesurée, au point de provoquer écoeurement et rejet. Armé d'une cape le préservant désormais de toute inculpation de plagiat, notre démon aztèque s'offre une place de choix, aux côtés de Salem (pour l'image), Gatekeeper (pour l'euphorie), Pictureplane (pour la chorégraphie) et Burial Hex (pour un semblant de sorcellerie). Pour auréoler le tout, Ritualz tient fameusement la route en live, contrairement à oOoOO ou Salem. En Europe, il a notamment escorté How To Dress Well et Pantha du Prince. On attend désormais avec grande impatience le prochain rituel maya.


Parfait   17/20
par X_Cosmonaut


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
142 invités et 3 membres
X_Wazoo
Zebulon
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?