Active Child

You Are All I See

You Are All I See

 Label :     Vagrant 
 Sortie :    lundi 24 octobre 2011 
 Format :  Album / CD   

Autant annoncer la couleur tout de suite, je n'ai pas été emballé par cet album, ce qui rend la chronique plus difficile que lorsqu'on est tombé sous le charme. Active Child a le mérite de faire partie je pense, de ces artistes qui ne laissent pas indifférent, disons que les ingrédients proposés passent ou ne passent pas. Comme souvent sur ce registre musical plutôt electro, la prod est excellente, on en parle pas assez souvent. L'album est introduit par un titre qui donne tout de suite la température : tiède, passant par le chaud et froid ! Musicalement, je dois reconnaitre un effort créatif qui se révèle parfois attachant si l'on parvient à faire abstraction du chant, et ça, c'est pas gagné, mais j'y reviendrai plus tard. Les titres oscillent entre notes retenues, parsemées et lyriques d'instruments peu courants mais beaux, et déballage grandiloquent de synthés et batteries electro kitch tout bonnement abominables. On est pas franchement dans un mélange des genres, certains parviennent avec brio dans ce style (M83 par exemple), mais on a du mal à se laisser absorber par l'environnement singulier de ce paradigme musical.
Et si vous rajoutez du médiocre au potable (le médiocre étant le chant, le potable la musique), vous obtenez un album pataud, caricatural, un effort d'originalité trop lourd, maladroit, à la limite par moment du grotesque, car pour la voix, le chant, faut s'accrocher, c'est quelque chose. Si tout petit vous étiez enfant de choeur et que vous adoriez ça, ça va peut être vous plaire, mais si vous kiffez les voix façon Nick Cave, Paul Banks, Tom Waits ou je ne sais quel autre artiste de ce calibre, disons plutôt viril, ne prenez pas la peine d'écouter You are all I see". Pat Grossi (le chanteur bidouilleur) nous la fait version eunuque qui se serait mit au chant grégorien. C'est lyrique, biblique, tendu, ça monte, ça reste perché, puis ça redescend, une alternance de chaud et de froid, de haut et de bas. Perso, je passe mon chemin, c'est pas pour moi, trop "trop", manquant d'âme, de cohérence, de sens et de profondeur, malgré les apparences...


Pas terrible   9/20
par Batman


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
168 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :