The Fresh & Onlys

Secret Walls

Secret Walls

 Label :     Sacred Bones 
 Sortie :    mardi 26 avril 2011 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

C'est vrai, ça n'a jamais été non plus la grosse bite à Dudule. On ne l'a jamais fait à gorge déployée et on en pissera pas avec les Fresh & Onlys. Ce n'est pas le style de la maison. Même les chansons en apparence les plus légères, ont une pointe de dépression chez eux.
Pour autant, là, Secret Walls, ça ne rigole plus du tout. Le désespoir est partout. La tristesse est reine. Certaines chansons ont le lugubre d'un réveillon d'officiers nazis (drei! zwei! eins! ponne hannée! et ponne zanté à touss!). Le groupe joue avec une faux dans la main et chaque son sortant de la bouche de Tim Cohen est un sanglot de postulant au suicide. Du lourd. Mais quelle élégance dans la douleur ! Aucun pâteux, aucun trop plein, cet appel à l'échafaud est un charme. Ou comment en quelques ballades mortifères, les Fresh & Onlys arrivent à tuer le souvenir, déjà si vague, d'un groupe garage rustre et brouillon.
20 petites minutes d'ample désolance qui résonne encore longtemps après. Trop peu bien sûr. Souvent, on ne résiste pas, de suite on remet le disque une deuxième fois. Et puis une troisième. Et puis...


Excellent !   18/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
117 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :