Metronomy

The English Riviera

The English Riviera

 Label :     Because Music 
 Sortie :    lundi 11 avril 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Été 2011. Temps dégueulasse. Parfois franchement lourd. Ciel pas très dégagé et odeur de ville chaude dégoutante. Bref, un début d'été plutôt merdique, avec un temps à rester chez soi. De quoi a-t-on le plus besoin en été, d'autant plus s'il ne commence pas de la meilleure des manières ?

D'un très bon rafraîchissement.

Et ce petit quelque chose de très frais que l'on s'envoie avec plaisir est d'un point de vue musical représenté par le dernier album de Metronomy. Grosse sensation et succès plutôt important pour ce groupe qui fait de plus en plus parler de lui. A l'opposé de sa précédente production, "The English Riviera" est un album frais. La principale caractéristique d'un rafraîchissement est une certaine sobriété et une légèreté déconcertante. Ces deux caractéristiques sont inhérentes à cet album. Une légère sensation de bien-être nous envahit à l'écoute de l'album, on n'a pas l'impression de se faire soniquement agresser par une salve sonore grassement produite.
Non, ici, Metronomy fait très fort en livrant un album qui peut à la fois servir de musique d'ambiance, de soirée ou de parfait petit guide de l'électro-pop. Malgré l'apparente homogénéité de l'ensemble à la première écoute, l'album n'ennuie jamais et peut s'écouter d'une traite sans la moindre envie de passer un morceau. Car non seulement, l'album est très bien construit avec ses moments forts et ses accalmies, mais il délivre un sentiment de réussite exceptionnel.

On sent que cet album est réussi, on l'entend, c'est presque inscrit sur la pochette du disque. Attention, album réussi. Car c'est un moment de pur plaisir qui nous est offert. Pas de prétention de redéfinir ambitieusement un modèle, pas de poudre aux yeux, de tape-à-l'oeil ridicule. Tout est fait pour que le disque se garde à sa prime mission : rassurer, éveiller les sens et émerveiller.
Sobre mais néanmoins complexe, le disque se découvre au fil des écoutes et procure un plaisir sans cesse renouveler. Comme un bon cocktail ni trop fort, ni trop sucré, The English Riviera offre divers goûts. D'un "We Broke Free" sensuel à "Loving Arm" orientalisant, l'album livre des nuances toujours plus subtiles à l'auditeur qui reste conquis et accrocher à l'ensemble de l'oeuvre. Seul "Corinne" fait un peu tache dans cet univers polychrome nuancé. Le doublé final, composé de "Some Written" et "Love Underlined", nous guide dans contrées plus électronique encore et plus lourdes, mais néanmoins toujours enchanteresses.

The English Riviera agit comme un cocktail thé glacé sur le bord de la plage. Légèrement enivrant, fortement addictif et rafraîchissant, Metronomy livre une petite perle à ce morose été 2011.


Excellent !   18/20
par Bona


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
101 invités et 1 membre :
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :