Tim Cohen

Laugh Tracks

Laugh Tracks

 Label :     Captured Tracks 
 Sortie :    août 2010 
 Format :  Album / Vinyle   

Cet homme qui ressemble à Jésus après 68 kébabs et une baise avec Marie-Madeleine, est un surdoué. Déjà, quand ses petits camarades mettent des années pour sortir un disque qu'on écoute au mieux en faisant la vaisselle, lui peut sortir un disque qui claque sa race, quand bon lui semble. Ce Laugh Tracks, ce Laugh Tracks auquel on revient si souvent, ne devance que de deux mois Play It Strange... Pas croyable.
Tim Cohen... Une pluie d'idolâtrie ne serait pas de trop pour ce type qui, décidément, sait tout faire. Pensez-donc. D'un côté, il fait du rock. Du rock âpre, débordant, giclant de sa belle morgue, avec les Fresh & Onlys. L'actuel deuxième meilleur groupe du monde. De l'autre, quand il est seul, tout au contraire il aime à calmer le jeu, adoucir la chose pour explorer de nouveaux territoires. Sa musique solo, toujours surprenante, peut donner le tournis, faire juter les aisselles à coup de trompettes solaires ("A Mind Of Their Own") et l'instant d'après, chagriner son monde avec pour seules armes larmoyantes, une simple ligne de basse et un 'oh what a feeling...' lâché le cœur gros comme ça ("Laughter", tout en retenu, un soupir). Un surdoué...
Même quand il fait le con en prenant une voix de professeur sénile ("Small Things Matter"), il ne peut empêcher son talent de faraminer autant que s'il chante avec l'agonie dans la gorge ("That's My Baby"), c'est dire... Oui, Tim Cohen sait tout faire et généralement, il le fait mieux que les autres.


Excellent !   18/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
166 invités et 2 membres
Poukram
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused