Roky Erickson

A Tribute To Roky Erickson - The Psychedelic Sounds Of The Sonic Cathedral

A Tribute To Roky Erickson - The Psychedelic Sounds Of The Sonic Cathedral

 Label :     Sonic Cathedral 
 Sortie :    lundi 07 juin 2010 
 Format :  Tribute / CD  Vinyle   

Ah! Quel plaisir de vous revoir les enfants!
Comme vous avez pu le constater, j'ai manqué l'école quelques jours, pour un voyage organisé au joli pays du sommeil, où tout le monde est en pyjama, des matelas du sol au plafond... Pardon Isabelle? Ton papa t'a dit que j'étais enfermé chez les tarés? Hum, je n'étais même pas enfermé il ne sait pas de quoi il parle, sinon il serait là devant vous, à vous parler d'un homme qui partit un moment à l'as... Aux pays des rêves, et des draps qui sentent bon la lavande.
Oui les enfants, aujourd'hui, nous allons donc parler de Roky Erickson, enfin plus précisément d'un tribute qui lui est consacré, à lui et à son groupe, the 13th Floor Elevator.

Qui dit tribute, dit...? Allons les enfants!
-De Djorkaeff? Mais non Rémi, qui dit tribute, dit beaucoup d'artistes, voyons! Comme The Black Angels, dont nous avons déjà parlé lors d'un dernier cours ; Dead Meadow, qui nous offre une version toute en lenteur, Cheval Sombre... Comment Philippe? Oui je te l'accorde, c'est con comme nom. Mais c'est un autre problème, aussi je te prierai de garder pour toi tes réflexions personnelles. On trouve aussi Darker My Love, à propos, faites-moi penser à vous rendre vos interrogations surprises sur "Careful With That Axe Eugene"...
Bref! Un tribute n'est forcément pas bon sur tous les morceaux, mais celui-ci est très homogène, avec une nette différence de rythme entre les 2 faces... Mais pas tant que ça, surtout la première? explique-toi Romain... ou plutôt non, tais toi.
Encore une fois, A Place To Bury Strangers la joue tout en subtilité, avec cette belle reprise de "Tried To Hide"... Pardon Julie? Cette chanson te fait pleurer? Mais pourquoi? Ta mère te gifle quand tu la lui mets? Ah tiens, moi aussi ta mère me.... non non Julie, Ce n'est rien, tu le sais bien le temps passe ce n'est rien, c'est comme une tourterelle. Une tour-te-relle Fabien, l'oiseau, pas la bière!! Mais c'est pas vrai ça! Je cite Julien Clerc si je veux! Il est français lui, au moins.
Bref! Des versions qui réaniment le fol ascenseur pour le 13è étage, si besoin est. Mention particulière à Sarabeth Tucek, qui glorifie "Spalsh Now I'm Home", avec cette voix si fragile, son hochet à grelots qu'on aimerait tant devenir... Où en étais-je... Low Heaven qui reprend "Fire Engine", tout est prétexte à la perte de repère dans ce disque, comme le suggère la pochette, avec ces couleurs noire & jaune... Une vraie plongée abyssale, dans le psychédélisme idéal de l'époque, mais vu d'aujourd'hui.
DRRRRRIIIIIINNNG!
Bon, vous avez tous vos cruches en terre cuite pour les travaux pratiques après la récréation?


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
156 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?