Coconut Records

Davy

Davy

 Label :     Young Baby 
 Sortie :    mardi 20 janvier 2009 
 Format :  Album / CD   

C'est sur le tard que j'ai découvert Jason Schwartzman et son projet solo Coconut Records, plus intéressé par le talent de l'acteur que par sa musique. Pourtant, il s'est avéré que l'acteur fétiche de Wes Anderson est également un musicien hors pair capable de nous pondre des mélodies aussi belles que simples, aussi intemporelles que fraîches.

Son premier album Nighttiming avait déjà son lot de chansons dorées et Davy pousse encore plus loin l'art de confectionner des perles pop parfaites (on pense souvent aux Beatles ou à un étrange mélange entre Phoenix et Weezer avec un côté plus humain). Pour éviter toute pression extérieure, l'acteur a également jugé bon de créer son propre label Young Baby Records afin de sortir Davy.
Chaque chanson a sa place dans l'album et tout s'écoute aussi facilement que l'on peut déguster un mojito en pleine canicule dans un Club Med. Les singles "Drummer" et "Any Fun" sont d'une efficacité redoutables, "Is The Sound Okay" joue du côté de Lennon et "The Summer" est idéale pour accompagner vos trips ensoleillés.

Comme un Eels ou un Elliott Smith, il est aussi capable de vous faire du bien en se faisant du mal. A vous faire sourire avec des chansons aussi délicates que lui. La musique de Coconut Records n'invente rien et ne va sans doute jamais connaitre un grand succès, mais ce n'est pas ce qu'on attend de ce genre d'artiste qui semble être né pour écrire des chansons sans se préoccuper du pourquoi ou du comment.

Un album pop maîtrisé et sincère, tout simplement.


Parfait   17/20
par J.Walch


  En écoute : https://coconutrecords.bandcamp.com/album/davy


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 mars 2011 à 16 h 38

Toujours difficile de s'intéresser au disque d'un gars à la vie dorée, acteur en place, venu d'une famille gavée et qui n'a pas l'air d'avoir vraiment galéré dans la vie...

Mais - et comme quoi les a priori - Jason Schartzman est bel et bien un songwriter de premier ordre. Alors, c'est vrai qu'il n'y a rien de révolutionnaire là-dedans et je partage ainsi tout à fait l'avis de l'autre chronique : les deux Coconut sont simples, bien foutus avec des mélodies qui en font une sorte d'ouvrier spécialisé de la petite pop song de qualité.
D'autant que le "spectre" musical parcouru est assez large. D'un début d'album limite power pop ("Microphone", "Drummer"), on passe à des pièces pop plus classiques (la merveille "Saint-Jérôme", "Any Fun") avant un passage blusy-folk qui reste à mon sens la facette la moins intéressante du disque ("Wires", "I'm Young") jusqu'au final effectivement lennonien du "Is This Sound Okay", autre moment fort.
Le tout avec un quelque chose d'une Californie ensoleillée que je ne connais pas mais qu'il me donne franchement envie de connaître. J'ai d'ailleurs découvert cet album il y a deux ans en Corse en été et ça colle parfaitement...

Bref, ce deuxième album est ainsi à mon sens mieux maîtrisé que le premier (qui est aussi à écouter toutefois) et tous les fans de cet indémodable format de pop calibrée seront comblés. Comme quoi après avoir joué comme acteur dans les excellents Rushmore ou Darjeeling Limited, on peut être bon de partout...
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
353 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?