Dance Gavin Dance

Dance Gavin Dance

Dance Gavin Dance

 Label :     Rise 
 Sortie :    mardi 19 août 2008 
 Format :  Album / CD   

Après un premier EP assez moyen en 2006, un premier album encourageant en 2007, Dance Gavin Dance revient pour notre plus grand bonheur, nous amateurs de bon post-hardcore - j'entends Thursday ou encore At The Drive-In, ne vous y trompez pas - , avec un deuxième jet éponyme, Dance Gavin Dance.

A la différence des deux groupes cités plus haut, DGD officie par moment dans le post-hardcore à tendance "je hurle le plus fort possible". Mais on perçoit tout de même à travers deux passages de scream un véritable talent d'écriture, et de structure. On comprend ainsi que toutes les pistes sont parfaitement coordonnées entre elles. Même à l'intérieur des morceaux eux-mêmes, les charpentes sont apparentes, et très bien reliées entre elles.
A noté qu'un changement de chanteur - Jonny Craig ne s'entendant plus avec les autres membres - a eu lieu, en la personne de Kurt Travis. Ce changement fut bénéfique au groupe, et lui a permis de s'orienter vers un post-hardcore plus mélodique, quoique plus direct et donc moins subtil.

Pour faire court, tous les titres sont d'une qualité évidente. Certains oeuvrant dans l'énergie directe et brutale ("Buffalo!" ou "Skyhook"), d'autres laissant perplexe face à la virtuosité de la composition des compères, comme "Rock Solid", ou "Alex English" à moindre échelle.
La comparaison avec The Fall Of Troy me paraît ici claire, tant la composition peut sembler similaire.

En résumé, un excellent groupe post-hardcore souffrant un peu d'une étiquette "emo" mal attribuée. Un album à posséder, mais le meilleur reste à venir !


Très bon   16/20
par Fever_Power


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
135 invités et 1 membre :
NicoTag
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead