Okay

Huggable Dust

Huggable Dust

 Label :     Absolutely Kosher 
 Sortie :    mardi 20 mai 2008 
 Format :  Album / CD   

Quand un parolier minimaliste et multi instrumentaliste (ancien chanteur de Dilute) vivant enfermé dans sa chambre se met à faire un album il y a de fortes chances pour que le thème et l'atmosphère ne soient pas franchement optimistes. Par contre on peut s'attendre à un contenu authentique.
Huggable Dust n'est rien d'autre qu'un témoignage de 18 chansons inquiétantes de réalisme et de précision. Avec une vision limpide de ce qu'est un sentiment amoureux à sens unique il dose savamment ses paroles répétitives et ses arrangements à première vue brouillons mais magistralement ficelés. Certains pourraient s'arrêter là et jurer de ne jamais écouter cet artiste, c'est compréhensible, sa voix comparable à celle d'un rejeton de Marianne Faithfull ayant trop fumé est très surprenante (Anderson est atteint de la maladie de Crohn).

Maintenant que les choses sont claires cet album Indie-pop est l'un des meilleurs albums que j'ai entendu depuis longtemps. C'est un album qui à la fin vous touchera personnellement ou pas du tout.

Quatre morceaux ouvrent les hostilités "My", "Only", "Tragedy" et "Nightmare". Des mélodies tellement accrochantes qu'on ne se rend pas comptes qu'il n'y a que 4 lignes de paroles. Outres des accords solidement nostalgiques et entrainants à la guitare, accessibles aux novices, le synthé et la batterie arrivent progressivement pour fermer la porte derrière vous.
"Loveless"& "Peaceful", bruitages rappelant des jeux vidéos et contre temps piano/batterie démontrent à quel point il est facile pour lui de transformer des ambiances en notes.
"Natural", probablement le morceau phare de cet album, vient rappeler le fait qu'il est seul et qu'il a le temps de composer tel un hymne version "forêt canadienne enneigée", cette chanson sort du lot :

"Me and you the exact same white light
I could write a novel tonight
I could write a new song each day
It's a natural part of my day"

Okay nous livre un album d'à peine 59 minutes, riche en expérimentations et folk traditionnel. Un témoignage que l'on pourrait sans trop s'avancer qualifier d'auto biographique. Il ne manquerait plus que ce cd soit pris d'une soudaine auto combustion pour faire parler de lui.


Excellent !   18/20
par Kossüt


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
227 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?