Sweatmaster

Sharp Cut

Sharp Cut

 Label :     Bad Afro 
 Sortie :    novembre 2002 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Jetez votre Jacques Vabre qualité or et votre réveil polyphonique, les finlandais de Sweatmaster se chargent de vous décoller les cages à miel en ces dures matinées de rentrée scolaire...
L'album fait 29 minutes et 12 secondes et il est difficile de croire qu'ils aient pu mettre plus de temps à l'écrire (j'insiste sur les 12 secondes qui regroupent à elles seules la durée des sessions d'arrangement).
Bref c'est du brut de décoffrage, guitare tranchante et simpliste, basse distordue au possible, un charley qui nous allume la tête tout au long de l'album, et une voix delicieusement relevée d'un accent scandinave volontairement retrouvé, le trio navigue entre le stoner, les 70's et le punk-rock... du tout bon !
Si "Hold It" nous met en appétit, "Well Connected" nous fait craindre un album linéaire... et c'est le cas.
Une autoroute de rock construite avec 2 sons de guitares et 4 accords ; rythmiquement implacable et parfois inventif, il n'en reste pas moins que cet album n'apporte rien de nouveau dans nos oreilles en manque d'harmonies novatrices... l'inconvénient de l'autoroute, c'est qu'on s'endort.
Ces types sont des métronomes, bloqués à 180 de moyenne, mais l'ensemble de l'album prend vite des allures de pavé indigeste.
Alors il faut faire un choix et on retiendra, outre les 2 premières "Too Much Love" pour sa voix envoûtante, "Wanna See It Done" pour ses accents punk rock, "Last To Know" et son clavier insolent, puis "Nothing But To Win" et "Tonight" qui clôturent plus qu'honorablement l'album.

Bon, difficile de descendre un album qui vous met le sourire au lévres ; franchement, c'est....


Pas mal   13/20
par Boom


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
280 invités et 2 membres
Pab
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?