Narrows

New Distances

New Distances

 Label :     Deathwish Inc. 
 Sortie :    mardi 12 mai 2009 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Je resterai certainement un inconsolable de la séparation de Botch (et surtout de ne les avoir jamais vu sur scène), mais je ne dois certainement pas être le seul. Alors dans mes moments de perditude, je me rabats sur les substituts dont on dipose : et pour ça il y en a pour tous les goûts : Knut, Architects, Norma Jean, Harkonen, Some Girls, Coalesce... Bref il y en a un paquet ! Et depuis peu il y a un nouveau venu : Narrows !

Mais voilà, Narrows, ce n'est pas n'importe quel groupe : c'est une sorte de super-groupe made-in hardcore ! Pour faire simple, Narrows est un quintette mené par Dave Verellen (c'est-à-dire le chanteur un brin énervé de Botch), accompagné de Ryan Frederiksen (These Arms Are Snakes), Jodie Cox (Tropics), Rob Moran (Some Girls) et Sam Stothers (qui pour le coup m'est totalement inconnu mais aurait joué dans des groupes comme Makeoutboys ou Quarantine... ok...). Bref, à l'instar des autres mouvements composant le rock and roll, le hardcore est donc une grande et belle famille.
Pour ceux qui connaissent les groupes pré-cités, pas de soucis : on est en terrain connu. Et comme de plus on est chanceux et que surtout toute cette troupe est très talentueuse, nos 5 gaillards sont à la hauteur de tous les espoirs que l'on pouvait placer en eux au vu de ce line-up (qui sur le papier envoie sévère !).

Le seul réel problème de cet album est qu'il est trop court : neuf titres pour une demi-heure ! C'est le seul reproche que l'on puisse apporter. Mais au moins, pas le temps ni de s'ennuyer, ni de perdre de temps dans le remplissage inutile. Enfin presque : un titre comme "A Restoration Effort" est peut-être un ton en-dessous du lot et ne possède pas autant de puissance que les autres morceaux, car instrumental et donc amputé du chant (ok, des cris) de Verellen. Mais sinon, New Distances c'est juste une grande bouffée de hardcore ultra-efficace dans la parfaite lignée de Botch (on y reviendra toujours...) joué par un groupe qui ne s'embarrasse pas d'artifices superflux et ne se pose vraisemblablement pas trop de questions et c'est tant mieux.
L'important est de faire parler la poudre.... Et c'est ce qu'il se passe ! Narrows ne rate pas le coche et risque chez moi de faire office de Subutex pour pallier à l'absence de Botch...


Très bon   16/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
459 invités et 1 membre :
David102
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused