Console

Reset The Preset

Reset The Preset

 Label :     Labels 
 Sortie :    mardi 14 janvier 2003 
 Format :  Double Album / CD  Vinyle   

Sur ce dernier album en date de Console, aka Martin Gretschmann, le clavier de The Notwist et à l'origine du virage electro-pop entrepris par le groupe depuis Shrink, le bidouilleur électronique a décidé d'humaniser ses morceaux en invitant la chanteuse Miriam Osterrieder dont le timbre de voix n'est pas sans rappeler celui de la chanteuse de Lali Puna, groupe dans lequel officie un autre transfuge de The Notwist : Markus Acher.
Rentrons dans le vif du sujet et signalons déjà qu'il s'agit d'un double album : deux cds de 8 titres chacun, dont l'un à consonnance pop (Reset) et l'autre plus expérimental (Preset).
Sur Reset, on a donc le droit à de superbes perles electro-pop sublimées par le timbre particulier de la chanteuse, et qui font naitre un panel de sens chez l'auditeur : de la frénésie ("Surfin' Atari", "Dirt On The Wire", "Suck And Run") à l'émotion (la splendide "Secret Games"). Les arrangements sont, à l'instar de Notwist, ciselés à l'extrême avec un sens de la précision qui force le respect.

Preset, quant à lui, se propose de nous faire connaitre une parcelle plus intimiste de Console, qui, sans être vraiment déplaisante, ne convaint pas vraiment.


Bon   15/20
par Burette


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
247 invités et 2 membres
X_Wazoo
Deub
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...