ACWL

ACWL

ACWL

 Label :     M10 
 Sortie :    jeudi 27 septembre 2001 
 Format :  Album / CD   

Ce n'est que 6 ans après sa formation qu'ACWL a sorti son premier album éponyme chez M10. Il faut dire qu'après un autoproduit sorti en 2000 au son décevant, le groupe souhaitait bien faire les choses et disposer des moyens pour mettre ses atouts en valeur, à commencer par la voix de la chanteuse-bassiste ; et c'est chose faite sur cet album où le chant tient une place prépondérante, oscillant antre paroles déclamées, chantées, murmurées, et intonations quasi lyriques, quelque part entre Mylène Farmer (selon les mauvaises langues) et Dead Can Dance. Il sert des textes en français bien loin de ce à quoi on est habitué, où les thèmes d'inspiration médiévale (Vanité...) comme ceux d'actualité (Clonez en paix) sont abordés avec une égale poésie. Le tout est souvent enveloppé dans une brume d'effet - enfin surtout une reverb plus ou moins prononcée - et nous entraîne dans un monde peuplé de "Souvenir(s) Errant(s)", d'anges et de sorcières.
Mais la musique d'ACWL ne tombe pas dans le cliché d'une pop gothisante aux ambiances parfois trop lourdes et indigestes à force de se vouloir éthérées et oniriques ; en effet, tout le côté "mystique" est à la fois contenu dans une structure bien définie, et contrebalancé par un son de base guitare-basse-batterie très caractéristique, preuves que les membres d'ACWL n'ont pas renoncé à leurs influences noisy pop et plus généralistes.
La principale qualité de ce disque est donc d'avoir su allier différents univers, ce qui donne des titres séduisants et même parfois très efficaces comme le quasi tubesque "A L'Absent". Et même si la recette ne fonctionne pas toujours aussi bien, certaines compos, moins accrocheuses, sont aussi plus déroutantes - "Paris Menace", "Le Chant Des Sirènes"... - et on se laissera quand même volontiers envoûter.


Très bon   16/20
par Ash


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
426 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?