The Ladybug Transistor

The Albemarle Sound

The Albemarle Sound

 Label :     Merge 
 Sortie :    mardi 23 mars 1999 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Et encore une bande de déjantés hirsutes estampillés Elephant Six ! Ils ont, de plus, vraiment l'air benêt à poser au bord de l'eau, endimanchés comme pour aller fêter l'anniversaire de mamie, bouquet de fleur dans les mains. Décidemment, l'Amérique regorge de ce genre de nerds aussi charismatiques qu'un jeune UMP.
Côté nom de groupe c'est du grand n'importe quoi également. Le transistor coccinelle? Vraiment ridicule. Tellement d'ailleurs qu'on se sent tout de suite attiré. Aller si loin dans l'anti star-système, ça ne peut être qu'intéressant.
Et ces signes avant coureurs, comme souvent, ne trompent pas. The Ladybug Transistor est tout simplement gorgé de talent. Ce groupe de Brooklyn se démarque par une qualité mélodique tout bonnement bluffante. Certes, ce n'est pas denrée rare chez ce collectif d'allumés accros aux sixties. Mais nos new-yorkais ont tout: les mélodies douces et entêtantes donc, un chanteur à la voix veloutée, un batteur gorgé de swing, des arrangements voluptueux dressés par des instruments traditionnels (du vrai violon, du vrai saxo...).
Les comparatifs qui reviennent le plus souvent pour qualifier ce groupe sont les Beach Boys (ciment de base de tout le collectif Elephant Six), les Byrds et les Zombies. Et on le comprend rapidement à l'écoute de The Albermale Sound, leur troisième opus. La légèreté des anglais liée à ce culte de la mélodie virevoltante propre aux groupes pre-hippies américains. C'est vraiment divin. Pour couronner le tout, le groupe varie au maximum ses arrangements et ses rythmiques (valse à plusieurs reprises). N'hésitant pas à varier les structures au sein d'un même morceau. On se retrouve donc avec un enchaînement de titres jamais gonflants. Hormis le malsain "The Automobile Song" qui commence comme un quantique de culs bénits, harmonium et tout et tout. On imagine d'ailleurs très bien le groupe dans ses habits de tête à claque, pull col en V pour les garçons, jupe longue et barrettes dans les cheveux pour les filles, en train d'entonner cette bondieuserie un sourire forcé sur le visage. Sont vraiment rigolos ces yankees quand ils s'y mettent...


Très bon   16/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
118 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :