Times New Viking

Rip It Off

Rip It Off

 Label :     Matador 
 Sortie :    mardi 22 janvier 2008 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Noisy en conserve. Comme ça que ça sonne. Sonic Youth produit par William Saurin (et la vie prend toute sa saveur). Philosophie lo-fi qui marche sur des œufs.
Parce qu'avec ces garçons-là (et une fille), ces Times New Viking (fallait aller le chercher celui-là), on est jamais très loin de la bouillie sonore. On l'effleure, la caresse même, mais, ouf, Jésus est notre sauveur, on n'y patauge pas. Et comme tous les jeux dangereux, c'en est excitant, diablement. Sûr ça décanille l'apathie ce Rip It Off, troisième livraison (déjà ?) de ces foufous américains, prosélytes heureux de la disto à tout crin. Et y a quoi de se convertir prompto avec toutes ces chouettes frivolités mélodiques. Mélodique de mélodie, oui. Au-delà de la balafre stridente, pas de conteste, c'est un album pop dans tous ses pores.
Une pop cousue de fil barbelé. Toujours la même chanson, le même entrain, la même gueulante déraillée qui fait du bien. Un vrai monolithe ce Rip It Off. Épuisant forcément. Mais comme pour le sport ou Les Chiffres Et Les Lettres, c'est aussi ça le but.


Parfait   17/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus