Snowpony

Sea Shanties For Spaceships

Sea Shanties For Spaceships

 Label :     Dead Pan Alley 
 Sortie :    2001 
 Format :  Album / CD   

Rien qu'en mettant un sticker indiquant que Snowpony est composé d'un ex-My Bloody Valentine, il est certain que ce groupe ne serait pas tombé dans un quasi anonymat. Ajoutons à cela des membres issus des groupes ayant fait leurs preuves (Stereolab, Quickspace), il y a tous les ingrédiens pour en faire un bon disque. On s'engage sur la bonne piste avec "Crumpled 10", premier morceau de bonne facture avec une ligne de basse très présente, des bons riffs, des samples discrets et une voix plutôt plaisante. Mais rien de vraiment innovant qui nous bluffe. Le suite est du même acabit. C'est le genre de groupe qui, de par le passé des ses membres, fait penser à un gros melting-pot. Sauf que ce qui fait justement la spécificité de ces groupes semble en partie bridée : là où Moonshake s'envole dans des sonoritiés totalement folles et complètement barrées, là où Quickspace arrive à maîtriser la répétition hypnotique, là où Stereolab parvient avec une mélodie toute bête à créer un morceau, Snowpony ne parvient pas au bon assemblage. Certes, certains titres s'approchent de la bonne alchimie tel que "Naked Twister" qui parvient justement à cette folie où s'entrechoquent une basse omniprésente, des sons électroniques qui partent (un peu) dans tous les sens, des gros riffs de guitare ponctuels. "My Brother" est le pendant plus posé mais tout aussi jouissif. Mention particulière à "Into The Heart Of Dalston" que l'on prendrait pour du Stereolab sous amphétamine : ultra rapide, avec juste ce qu'il faut comme sons bizarres pour mettre la pêche.


Pas mal   13/20
par Toutoule


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
487 invités et 2 membres
Climbatize
Ut0mt8
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?