Jawbreaker

Dear You

Dear You

 Label :     Geffen 
 Sortie :    mardi 12 septembre 1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Premier morceau, Save Your Generation, bam une baffe... grosses guitares, batteries qui tapent, riffs punks, refrains pops, chant éraillé... le ton est donné pour le reste de l'album.
Les Jawbreaker ne perdent pas de temps, ils sentent la jeunesse, la fougue. Ils vont vite mais savent ralentir, et en profitent bien sur pour nous arracher doucement les tripes. Leur musique, c'est de l'emocore juvénile, genre du Weezer qui ne se laisse pas faire, ou alors du Fugazi encore pubère. Naïf mais pas trop quand même parce qu'il faut pas déconner, on est la pour envoyer du son.

Jawbreaker ça s'écoute comme ça ou pas, on y trouve son compte et c'est ce qui importe. Certains morceaux sont un peu en retrait. Bah après tout Dieu seul est parfait et puis, de toutes façons, cela ne nuit pas vraiment à l'album. On est fragile ou on l'est pas, eux le sont un peu. Mais comme ils sont aussi du genre combattif, énervé voire révolté, disons qu'il y a du répondant.
Moi quand je les écoute, je pourrais en découdre avec moi-même si il n'y avait ce petit quelque chose de foncièrement positif dans leur musique. Alors à la place je fais de l'air guitar. C'est un peut bête mais au moins je me fais pas mal tout seul ! Ben voila c'est ça ! Dear You, c'est mieux qu'une aspirine...


Très bon   16/20
par Gary Appleseed


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
114 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard