Stiff Little Fingers

Inflammable Material

Inflammable Material

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    février 1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

"Suspect Device". Les accords qui griffent, les mots qui giflent ('You gotta suss, suss, suss, suss, suss out suss suspect deviiiiiiice!', à en reveiller mamie devant Derrick ça). Dans les grandes chansons punk, on l'oublie souvent celle-là. En ouvrant leur premier album avec, les Stiff Little Fingers faisaient preuve de quasi-génie. Parfaite déclaration bombardée d'hostilités.
La guerre à l'ennui bien sûr. "No Fun". Logorrhée des punks. Mais avec un supplément, de taille. Car les Stiff Little Fingers ont beau chanter "Here We Are Nowhere", ces garçons-là ne viennent pas de nulle part: Belfast, Irlande du Nord. Vie de merde assurée, haine et frustration montées à 11. Inflammable Material attaque là où ça fait mal. Establishment ("Law And Order"), paramilitaires ("Wasted Life"), pas de quartiers. Dans un monde à la con où il faut choisir son camp, les Stiff Little Fingers objectent les consciences avec criée pacifiste ("No More Of That").
Le fiel d'une jeunesse irlandaise prise entre deux feux, carburant super à leur punk défouraillant qui manquerait sans doute d'allant sans la criardise geignarde de Jake Burns. Une voix semble-t-il élevée au régime alimentaire des gagnants (rappel: Jack Daniel's + Gitanes sans filtres) entichée d'un accent irish abominable... Sublimement dégueulasse. Il faut l'entendre de sa performance fanatique sur la reprise de "Johnny Was". LA reprise de "Johnny Was". Reggae lifté au hachoir. Quand Marley faisait pleurer dans les ghettos, les Stiff Little Fingers en appellent à la révolte dans leur Belfast. C'est leur "Police & Thieves" à eux. Oui, de ce niveau.
On ne remerciera jamais assez John Peel, saint patron d'un bon milliard de groupes, qui pratiquera son usuel forcing radiophonique pour faire signer les Irlandais. Rough Trade. La boîte à Geoff Travis apposait là son ROUGH 1 et offrait au punk l'un de ses meilleurs... euh... brûlots.


Parfait   17/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
412 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused