Feu Thérèse

Ca Va Cogner

Ca Va Cogner

 Label :     Constellation 
 Sortie :    mardi 25 septembre 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ca Va Cogner était l'occasion pour Feu Thérèse de confirmer toutes les qualités entrevues sur le très bon premier opus, de transformer le splendide essai mi-post-rock mi-krautrock (ami des étiquettes bonjour !) et de s'affirmer au sein de la nébuleuse Constellation qui n'est pourtant pas en manque d'étoiles.

"Etait"... Car Ca Va Cogner ne produit pas vraiment l'effet escompté. Feu Thérèse a choisi de délaisser les instants post-rock pouvant s'acoquiner parfois avec une noise du plus bel effet pour se tourner essentiellement vers une musique plus électronique, plus organique peut-être. Ce second album ne fait donc pas office de Bis repetita. Tant mieux, d'une certaine façon. Mais le résultat n'est certainement pas à la hauteur des espérances, et le problème est bien là.
Pour faire court et direct, Ca Va Cogner est un album ennuyeux, tout simplement. On s'emmerde... Dix titres ici et quasiment autant de pièces mettant en avant un chant morne (bien plus que sur le premier album) et apparaissant très vite niais à outrance, lorsque ce ne sont pas des chants d'enfant qui se veulent sûrement mignons mais relativement ridicules "Ca Va Cogner". Hormis un très bon titre d'ouverture, le beau "A Nos Amours", Ca Va Cogner peint les contours d'une musique où finalement rien ne se passe et où les claviers aux sons les plus cheap côtoient un ennui évident. Voici certainement l'un des albums de Constellation avec le son plus odieux, rien que ça ! Si les compositions en elles-mêmes n'ont rien de passionnant, la production ne soutient même pas l'effort. Décidément rien ne va.

On l'aura compris, ça ne cogne pas si fort que ça pour Feu Thérèse. Dommage. Je m'en retourne au premier album !


Insipide   7/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus