She And Him

Volume One

Volume One

 Label :     Merge 
 Sortie :    mardi 18 mars 2008 
 Format :  Album / CD   

Le type de scénario commence à être aussi connu que celui d'un blockbuster d'action hollywoodien. Ici pas de gentils ni de méchants, uniquement quelques personnalités leurrées à propos de leur polyvalence artistique. A défaut d'être talentueuses dans tous les domaines, celles-ci semblent apparemment chercher un peu de soutien du côté de quelques renoms bien généreux afin de réaliser leurs caprices. En 2007 sortait déjà le second opus de Charlotte Gainsbourg, discrètement composé par 2 versaillais décidément bien humbles (à son plus grand bonheur), à savoir les vraiment talentueux Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel de Air. En version américaine un poil plus folâtre, cela aura donné cette année She & Him, grosse sensation du printemps-été en outre-atlantique. Enchanté par les charmes de la belle actrice Zooey Deschannel, M. Ward s'adonne sur ce "Premier Volume" à ce qui pourrait aisément être qualifié de joyeuse rêverie éveillée. Car c'en est bien terminé de la chansonnette déprimante et des résonances vocales caverneuses de Matt, la vedette est à la diva Deschannel, désireuse de libérer torrents de romantisme, de gaieté et d'autres badinages. Dispensé d'une originalité renversante, Volume One se donne ainsi pour tâche de re-explorer sans se prendre au sérieux l'idylle et autres amours adolescents tout en préservant fraîcheur et excentricité. Et il est d'autant plus plaisant de constater que la puissance de ce disque se retrouve presque inconsciemment rythmée par ce balancement entre maladresse et malice de Zooey, et le très grand talent voire le professionnalisme un peu trop poussé de M. Ward. La galette se retrouve ainsi presque miraculeusement en une position d'équilibre visiblement stable, à en croire cette indéniable cohérence en terme de qualité et de quantité.
Volume One donne donc une opportunité immanquable de prolonger l'ivresse estivale. Piquez une tête dans ces flots d'allégresse avant que les dernières fleurs ne se fanent et que l'été ne s'achève. Viendra ensuite l'été prochain, et le suivant...


Bon   15/20
par TheWayYouSmiled


 Moyenne 12.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 décembre 2008 à 23 h 16

Bon, encore un disque bicéphale : Zooey Deschanel (wouah le prénom, un carton au scrabble) s'acoquine avec le très prisé Matt Ward pour ce disque dont le titre annonce quelque suite.
Au programme : des chansons d'elle et des arrangements de lui, trois reprises au milieu pour mêler ces deux voix douceâtres. Le tout emballé avec une touche retro vintage : ambiance girls band des sixties ("I Was Made For You"), folk et country... Si on reconnaît bien la patte de Ward (son jeu de guitare acoustique, ses pianos déglingués), les excursions country du couple sont sirupeuses et dégoulinantes à souhait : cf l'affreux ''Got Me'' ou ce "I Should Have Known Better" des Beatles. C'est joli (la voix de la demoiselle), c'est mignon (la pochette) mais c'est plutôt anodin, un peu comme les albums d'Isobel Cambpell & Mark Lanegan, idéal pour préparer une tarte (si on est assez lent, ça dure le temps de la galette) et aucun risque de foirer la recette.

Deux titres à sauver quand même : l'enjoué "This Is Not A Test" et le presque jazzy "Take It Back".
Pas terrible   9/20







Recherche avancée
En ligne
313 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?