The Strange Death Of Liberal England

Forward March !

Forward March !

 Label :     Fantastic Plastic 
 Sortie :    lundi 09 juillet 2007 
 Format :  Album / CD   

A l'heure où les groupes en général manquent cruellement de goût pour ce qui est de se trouver un nom de scène, d'autres ne lésinent pas sur ce principal moyen de communication. The Strange Death Of Liberal England a tenté sa chance en empruntant à George Dangerfield (pas mal non plus comme nom !) le titre de son livre éponyme publié en 1935 sur les raisons de déclin britannique avant la première guerre mondiale. Ne cherchez aucun lien entre les deux parties, les cinq anglais n'ont pour engagement aucune idée politique ou économique mais simplement le désir de distiller un rock fédérateur au tempérament de feu. Forward March ! est en effet bien plus qu'un cri de révolte lâché dans le vide et compréhensible que par une minorité. C'est un album complet qui unifie les gens quels qu'ils soient, les lie à travers ses différentes chansons et leur donne envie de chanter à l'unisson comme s'ils avaient depuis tout temps été camarades. Nul besoin d'être engagé pour faire ressentir ce que l'on souhaite véhiculer. Et ici il ne s'agit que de fougue, d'effervescence et d'ardeur. Adam Woolway et sa bande balancent leurs compositions à la manière d'Arcade Fire, ne laissant à l'auditeur aucun répit avec ses innombrables éclats d'humeur mais surtout une voix très proche de Win Butler. Une voix criarde, volontaire et qui mène le reste de la troupe à la baguette et la ramène à sa cause. Derrière ce porte parole lunatique les quatre autres acolytes donnent des poumons et du jus de coude. Pas question de s'économiser, ils donnent tout ce qu'ils ont comme si c'était la dernière bataille, l'ultime croisée et qu'il fallait enrôler le maximum de partisans. Et pourtant ça commence souvent gentiment avec ce sentiment que l'on a affaire à de la pop convenue avant que le quintet ne bascule dans leurs élans habituels ; batterie martiale, guitares saturées et épiques comme étendards. Le disque va bon train et ratisse large que ce soit en variation (la plupart du temps croissante) ou par les deux morceaux folks proposés vite métamorphosés pris dans la bourrasque ("Modern Folk Song", "An Old Fashioned War") mais laisse difficilement indifférent. L'émulsion concoctée est loin d'être anodine et nous rattache rapidement à cette cause inconnue mais pas moins excitante notamment sur "God Damn Broke And Broken Hearted" plutôt déconcertante.

Et finalement après sept titres tous azimuts, The Strange Death Of Liberal England dévoile le paradis pour lequel ils se sont tant battus. Cette terre promise qui se passe de commentaire et de paroles. "Summer Gave Us Sweets But Autumn Wrought Division" apparaît alors par enchantement, perle post rock déposée à nos pieds comme on pose les armes ou comme l'ultime relique qui a subsisté aux assauts guerriers et nécessaire à un nouveau départ après le chaos.

Un disque à écouter.


Très bon   16/20
par TiComo La Fuera


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
205 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?