Purple Trap

Decided... Already The Motionless Heart Of Tranquility, Tangling The Prayer Called "I"

Decided... Already The Motionless Heart Of Tranquility, Tangling The Prayer Called "I"

 Label :     Tzadik 
 Sortie :    mercredi 03 février 1999 
 Format :  Double Album / CD   

Le violoncelliste: "- Regarde le, tout seul près du buffet Tu le vois?"
Le violoniste: "- Comment le manquer !"
Le violoncelliste: "- Son accoutrement est d'un ridicule!"
Le violoniste: "- Son bordel m'a fait mal aux oreilles tout à l'heure!"
John Z.: "- Bonsoir."
Le violoncelliste: "- Bonsoir Monsieur."
Le violoniste: " - Bonjour."
John Z.: "- C'est bien vous les amis de T.?"
Le violoncelliste: "- Tout à fait ."
Le violoniste: "- Merci de nous avoir invité à cette soirée."
John Z. (il leur sert la main): "- Je suis ravi de vous rencontrer. Vous c'est le violon et vous le violoncelle c'est ça?"
Le violoniste (froissé) : "- Non moi c'est le violon."
Le violoncelliste (vexé) : "- Et moi le violoncelle.
John Z. (tout sourire): "- Bon, peu importe après tout, je ne devine pas à chaque fois... Mais le plus important c'est que vous soyez là! Alors vous être contents? Ca vous a plu?"
Le violoncelliste: "- Comment dire, le concert était..."
Le violoniste (il se frotte une oreille) : "- J'ai mal aux oreilles..."
Le violoncelliste: "- ... qui est cet homme? Le japonais qui criait. "
John Z.: "- Vous voulez parler de Keiji Haino je suppose."
Le violoncelliste: "- L'homme près du buffet là bas, habillé tout en noir."
John Z.: "- Oui c'est bien lui, c'est Keiji Haino."
Le violoncelliste: "- Et bien, pour être franc, à l'entendre hurler comme si sa vie en dépendait on en vient à se demander à quoi ça rime."
Le violoniste (dans sa barbe) : "- Effectivement..."
Le violoncelliste: "- On dirait que cet homme voudrait simplement faire peur."
Le violoniste (un instant hilare) : "- On se demande d'ailleurs si ça n'a rien à voir avec le hoquet."
John Z. : "- Vous n'avez pas aimé?"
Le violoncelliste: " Eh bien à vrai dire..."
Le violoniste (il hausse le ton) : "- Pas du tout. Ca n'est pas de la musique, c'est du bruit."
John Z.: "- Moi je trouve Purple Trap génial!"
Le violoncelliste: : "- Et bien expliquez nous pourquoi. Que peut-il y avoir d'intéressant dans un tel marasme?"
Le violoniste (dans sa barbe) : "- C'est sans queue ni tête."
John Z (se servant de ses mains pour illustrer l'affaire).: "- Laissez moi vous décrire ce que j'y vois... Tout d'abord Keiji, Keiji, il mène la danse, toujours énervé comme il est, il est toujours premier dans les starting blocks à foncer en éclaireur dans ces riffs de deux trois notes. Comme un frappé il change de rythme, hurle comme un goret à s'en faire péter les tympans, prend un solo complètement dilué, tiens une note pendant une minute, on le sent Tranxen 50, il murmure et crache, change de rythme, crache, change de rythme encore, bref il en a rien à foutre! Il pète une corde mais il s'en tape, il est dedans, il va à fond la caisse! C'est rock'n'roll!"
Le violoniste (il se frotte l'oreille) : "- Ah ça oui effectivement, j'ai une oreille qui en siffle encore."
Le violoncelliste (ironique) : "- C'est même un peu redondant non ?"
John Z.: "- Ah mais attention, il peut aussi chanter comme un enfant de chœur, tout en murmures... Keiji ne prévoit rien, il n'a aucun truc ! Il joue ce qu'il sent là sans penser à ce qu'il va faire la seconde d'après. Avec lui c'est la chute libre permanente."
Le violoncelliste (hilare): "- C'est un musicien ou un karateka ?"
Le violoniste (au violoncelliste) : "- Oui il est à la recherche du cri qui tue! Parce que moi ça m'a tué les tympans! Ce que ça siffle!"
John Z.: "- Mais repensez à ceux qui l'accompagne! Bill Laswell à la basse, faut voir comment il harmonise le jeu d'Haino à gros renfort de joujoux. Ces notes en bulles, ces phrases en pavés... Ce bassiste est d'enfer! Il a bossé avec Miles et Davis et Enrico Macias, c'est vous dire le grand écart qu'il peut sortir!
Le violoncelliste (dubitatif) : "- Enrico Macias?"
John Z.: "- Et puis Rashied Ali, lui qui fût le batteur attitré du Coltrane cosmique, vous l'avez remarquez tout de même! Faut voir comme il a fait swinguer le tout avec un sens du retard à vous coller les miches! Ses coups de caisse claire et de cymbales se posent pile au bon moment. Grâce à lui la musique ne se mange pas, au contraire elle va à toute blinde !"
Le violoniste: "- Moi je n'y entend aucune musique. Désolé. (chuchotant pour lui même) Mais arrête de siffler bordel.. "
Le violoncelliste: "- C'est vrai, je ne comprends pas comment on peut aimer ce style. Il n'y a aucune organisation... Aucune harmonie."
John Z.: "- Mais Purple Trap est un chaos qui tient debout! C'est une organisation qui se désagrège pour se reformer ailleurs la demi-seconde suivante, et cela si vite qu'on voit un ordre dans le désordre et inversement, et ce des heures durant, sans temps mous ou dégonflés. Il faut y voir un putain de mouvement, presque organique!"
Le violoncelliste: "- Moi j'y vois juste une mauvaise plaisanterie."
Le violoniste (de plus en plus sur les nerfs): "- Qui fait mal aux oreilles d'ailleurs... mon oreille merde..."
John Z.: "- Dans la vie Keiji est adorable vous savez. C'est une crème. Il bouffe son wasabi en silence, sans rien demander à personne. D'ailleurs il faut que je vous le présente, vous verrez, vous changerez d'avis en discutant avec lui. Keiji! Keiji ! Keijiiiiiiii ! Roooh il est sourd."
Le violoncelliste (au violoniste): "- Tant mieux pour lui."
John Z.: "- Keiji ! Tu peux venir une minute ?"
Le violoniste (au violoncelliste) : "- Au moins il entend rien de ces concerts."
John Z. (il passe son bras sur les épaules de Keiji Haino): "- Aaaah Keiji ils sont bons les petits fours? Je veux te présenter à ces deux messieurs, l'un est violoniste l'autre violoncelliste. Ils aimeraient comprendre pourquoi tu hurles comme ça ?"
Keiji Haino (sur un ton monocorde, lentement): "- Messieurs, l'univers souffre. Et ma musique a pour rôle de répondre à cette souffrance"
Le violoniste: "- Comment ?"
John Z. (levant les bras au plafond, exalté): "- Hé oui vous avez bien entendu. Keiji empêche la terre d'exploser, il harmonise le cri de l'univers qu'il est le seul à entendre. En fait Keiji est jamais seul, du moins il s'adresse à quelqu'un, sa fureur est tendue vers un point. Et ce point c'est rien de moi que l'univers!"
Le violoncelliste (il se claque la main sur la cuisse): "- Cet homme se proclame comme le big-bang incarné ? Ha ha ha"
Le violoniste (il croise les bras, l'air renfrogné): "- Mais c'est pas vrai..."
Le violoncelliste (reprenant son sérieux): "- Monsieur, tout de même, ne me dites pas que vous croyez à ces sornettes ! Vous vous savez composer au moins! Vous ne vous contentez pas d'hurler à la mort!"
John (lentement, prenant à partie les deux hommes) : "- Vous savez messieurs, lorsqu'il composait notre ami Schoenberg s'imaginait que les enfants chantonneraient son dodécaphonisme avec naturel dans les cours d'école... Dommage qu'il y ait eu des imbéciles pour ne pas vouloir y croire comme lui. Ce serait magnifique, imaginez si son rêve avait pu se réaliser. Mais la musique reste ce qu'on en fait. Si personne n'est là pour l'entendre, elle n'existe pas. N'est-ce pas Keiji ?"
Keiji Haino (de toutes ces forces, sans bouger un cil, en direction des deux hommes):"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!"


Intemporel ! ! !   20/20
par Toitouvrant


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
280 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?