Johnny Thunders

Hurt Me

Hurt Me

 Label :     New Rose 
 Sortie :    1984 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Premier titre. "Sad Vacation". On a du mal à le reconnaître. Cette voix de petit garçon, presque androgyne, qui caresse hébété chaque mot, chaque syllabe, chaque souffle. Difficile de croire que c'est bien Johnny Thunders.
Enregistré à Paris, Hurt Me a de quoi déconcerter celui ou celle qui ne connaît du new-yorkais que ses exploits braillés avec ses 'briseurs de cœurs'. Un album presque entièrement acoustique où pour le coup il est vraiment 'so alone'. Occasion de découvrir un Johnny Thunders suave et fragile. Le petit garçon Thunders.
Une sèche et un micro donc pour revisiter délicatement son propre répertoire, celui des Dolls et d'autres (Stones, Dylan comme toujours). Quelques inédits aussi comme l'instrumental atypique (presque tzigane) "Illegitimate Son of Segovia". Le tout a de quoi attendrir un légionnaire. Et quand Thunders entame par exemple "She's So Untouchable" ou "Ask Me No Questions" avec un pot de miel dans la gorge, la réaction lacrymale sera quasi-obligatoire pour les romantiques et autres chochottes distinguées.
Pour certains le meilleur album de Johnny Thunders, Hurt Me est en tout cas le plus touchant. Admirable uppercut en plein cœur décoché sans filet.


Très bon   16/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
95 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?