Double Leopards

Halve Maen

Halve Maen

 Label :     Eclipse 
 Sortie :    2003 
 Format :  Album / CD   

Double album issu de la discographie foisonnante de Double Leopards, Halve Maen (Demi Lune en français, du nom du navire utilisé par Henry Hudson pour explorer la côte est américaine en 1609) se démarque des autres sorties du groupe en ce qu'il cultive une imagerie bien précise et cohérente, dressant les plans d'un territoire fantasmé, mystérieux et inquiétant. De l'artwork (somptueux) aux titres, le groupe tisse un réseau de références allant de Beaudelaire à la mythologie celtique. Mais ne craignez pas d'avoir affaire à un quelconque plan geek de la part de métalleux férus de satanisme minable. Les Double Leopards sont des gens de bon goût, et leur musique serait plus à classer du côté d'un Brian Eno période Ambient 4 (la forêt sous la lune, le vent dans les feuilles, les marécages à lanterne), ou encore de tous ces artistes ambient underground qui fleurissent en ce moment aux Etats Unis : Grouper, Skaters ou Lichens. Comme eux, Double Leopards sculpte d'épaisses couches sonores à l'aide de guitares et de matériel analogique, préférant les textures rugueuses et l'improvisation à l'électronique éthérée. Et si l'on parvient à identifier un piano par ici, une flûte par là (sur la première partie de "Secret Correspondence", magnifique), ils sont toujours utilisés à contre emploi et évoquent plus qu'ils ne jouent.
Le résultat n'est ni de la noise, ni du drone, ni du véritable ambient. Halve Maen rôde dans les limbes et sa forme est changeante, évoluant en nappes translucides derrière lesquelles il est encore possible d'entrevoir un paysage nocturne fascinant de beauté. On traverse des forêts hantées, des plages de sable rouge et des abysses insondables. Des cerfs qui hurlent à la lune, des fantômes vengeurs et des calamars géants peuplent ce territoire instable qu'on découvre à pied, inquiet et émerveillé.
Halve Maen, c'est l'envers du décor, une brèche dans le mur de votre réalité, la nuit qui tombe sur votre jardin, c'est l'Inconnu qui se tapit dans le monde connu, dans la forêt à côté de chez vous, dans un coin sombre de votre chambre, dans le sous sol, là où vous n'osez pas aller une fois le soleil couché. C'est un chef d'oeuvre.


Exceptionnel ! !   19/20
par Cosmicjim


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
67 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?