Blockhead

Music By Cavelight

Music By Cavelight

 Label :     Ninja Tune 
 Sortie :    mardi 23 mars 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

C'est à dire qu'il est pas mal talentueux ce type. A en être dérouté, car aux premières écoutes il ne le semble pas. Les musiques simplistes et dépressives, non merci diront même certains ; les hérétiques!
Mais c'est comme se retrouver subitement dans le noir ; il faut s'habituer avant que les formes puissent se dessiner.
Disque fait à la lumière de sa cave, on veut bien le croire Blockhead, donc disque forcement sombre, poisseux et sec à la fois, fourmillant de petits objets poussiéreux entassés ici ou là. Alors ensuite, mixes, collages, échanges, touvailles, montages et finalement dépoussiérages d'une vieille collection de samples chopéé on ne sait où et utilisée avec attention, délicatesse et parcimonie. Dire de Blockhead qu'il est talentueux tient finalement du pléonasme : il représente l'essence même du substrat de la musique assemblée.
Amon Tobin joue dans un bac à sable technologique et sophistiqué. Celui de Blockhead se compose d'un sable ingrat et humide. Assis en tailleur, il joue en solo, la mélancolie comme matière inhérente aux disques, la lumière de la cave comme seul moyen de réalisation et le sample comme seule arme, Blockhead nous fera ressentir les tréfonds de l'âme humaine à travers des Etats-Unis désincarnés, un New-York dominé de façon perpétuelle par la couleur grise, le tout, avec un Music By Cavelight bourré de percepts et de minimes détails lancés à l'auditeur comme des cadeaux explosant violemment en plein jour.
Alors oui, on a mal aux yeux, car Blockhead aime nous prendre par surprise, tout nous faire exploser à la gueule donc, avec paradoxalement une éléctro pour le moins minimaliste, nous ballader ensuite entre down-tempo nostalgique, abstract hip-hop et B.O d'un western spaghetti fatigué. Les beats, les cuivres, les voix samplées, le silence, ce manque absurde de voix, les machines, l'acoustique d'un endroit clos..., la totalité de éléments composant ce disque est agencée comme une succession d'oxymores. Sombre mais lumineux à la fois, silencieux mais bavard, ample et intimiste jusqu'à la claustrophobie, Music By Cavelight a été fait pour réinventer la musique électronique avec de petits moyens : et ce n'est pas peu dire.


Excellent !   18/20
par Reznor


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
158 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?