Mountaineers

Messy Century

Messy Century

 Label :     Mute 
 Sortie :    mardi 18 novembre 2003 
 Format :  Album / CD   

En voilà une bande de jeunes gens bien dans leurs chaussettes ! Et si c'était ça finalement le futur de l'indé, une musique sucrée et artificielle contrebalançant héroïquement les vicissitudes ternes de nos existences ? Oh certes, les Mountaineers ne sont pas les seuls à vouloir nous sauver de la morosité ambiante, nous faire slalomer entre les gouttes les jours gris ou ramener un peu de bouffonnerie sur les faces désabusées de nos chers voisins de métro. Mais c'est toujours bon à prendre.
Après avoir gobé avec gourmandise la pop bidouillée des Flaming Lips, Beck et autres Grandaddy, les trois gallois nous ont ressorti tout cela sans grumeaux et en évitant la redite (tout est dans la mastication). Influences bien digérées donc pour une musique diététique alliant avec légèreté guitares acoustiques ensoleillées, déformations electro colorées et autres friandises sonores non identifiées labellisées Système D. Dans le monde merveilleux des Mountaineers, tout est bon pour créer des hymnes fluos qui sauraient rappeler à un colonel que la guerre bah c'est pas bien, et donner envie au centenaire le plus rabat joie de ressortir sa corde à sauter. Légèreté musicale bienfaisante remettant au goût du jour le bon vieux vocoder du grenier à papy pour des compositions souvent très loin du mauvais goût. 'Souvent' impliquant 'des fois', on fera semblant de ne pas avoir entendu la décevante "Apart From This" et ses rythmes lourdingues écrasant une voix bidouillée à l'excès, qui sans être mauvaise tient plutôt du nouveau hit NRJ. Exit aussi "Belgique Limb" et ses ambiance électro nébuleuses dont le refrain énervé ne sauve pas l'absence de bonnes idées. Et c'est bien tout ce que l'on ne mettra pas dans sa compile maison. Mention spéciale aux excellentes "UK Theatre", "All My Life", "I Gotta Sing" et au délicat morceau de clôture "Silent Dues" qui a le don de nous réconcilier avec l'humanité...
Petite gâterie occasionnelle entre deux coups de stress ou relaxant diffus à prendre trois fois par jour de préférence à gros volume, ce Messy Century deviendra un ami appréciable qui évitera à plus d'un les coups de moins bien. Et sans être le fourbi sonore du siècle, il restera assurément un plaisir sûr dans un siècle qui promet déjà d'être un sacré bordel.


Très bon   16/20
par JoHn DoriAne


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
330 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?