The Blue Nile

Hats

Hats

 Label :     Linn 
 Sortie :    octobre 1989 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Une pochette immonde; estampillée années 80; une silhouette de dos et un nom: The Blue Nile !
Groupe peu productif (4 albums en 20 ans), constitué de trois membres: Paul Buchanan, Robert Bell et Paul Joseph Moore, The Blue Nile pratique une pop atmosphérique au climat triste et désolé. Les cordes sont ici remplacées par des synthétiseurs typiquement 80 mais rassurez-vous, le résultat Hats est de toute beauté.
Il faut en effet passer outre ces premières impressions indigestes de production années 80 pour que le disque dévoile toutes ses richesses. Ensuite, la mélancolie inhérente à l'album fait le reste, comme par magie!

"Over The Hillside" commence et se déploie lentement tout en restant étrangement vaporeux. Cette voix de crooner qui fume trop de blondes me touche au coeur. Paul Buchanan chante comme un Scott Walker en phase terminale, c'est dire! Troisième morceau: "Let's Go Out Tonight" ma gorge est définitivement serrée. Nouveau Slogan: "The Blue Nile : le groupe qui fait fuir les invités!". Il sera repris sur l'album The Space Between Us de Craig Armstrong mais dans une version moins dépouillée, moins touchante.
Arrive "From A Late Night Train" à écouter seul en train un soir de Noël! Ce morceau froid, désolé et désepéré est un condensé de l'esprit Blue Nile.

Même les morceaux les plus pop sont imprégnés de cette tristesse poisseuse et flottent au milieu d'une brume épaisse qui recouvre l'ensemble du disque. Paul Buchanan et ses acolytes ont donné le jour à un disque beau, triste et profondément humain. Dans une décennie dominée par le fluo, Dire Straits et le mauvais goût généralisé, certains groupes parvenaient à produire une musique de l'âme touchant directement au coeur.
The Blue Nile, tout en étant ancré dans son époque, a créé une musique intime, insoumise et intemporelle. Chapeau!


Intemporel ! ! !   20/20
par Twilliam


 Moyenne 19.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 mai 2009 à 20 h 16

Un des meilleurs albums des années 80. Egal des Spirit Of Eden et Laughing Stock de Talk Talk. Jamais le synthétiseur n'a été aussi magnifiquement utilisé, porté par la voix de dandy neurasthénique de Paul Buchanan, ce second album de Blue Nile échappe à son époque, aujourd'hui encore on ne peut y trouver la moindre trace de boue eighty. Chaque morceau est un diamant de splendeur nocturne, de mélancolie déchirante. Beau comme une nuit bleutée divinement percée par la lumière aigüe des immeubles au loin... Ecouter "Hats", en plus d'être une expérience auditive sans pareille, c'est également ressentir un choc esthétique d'une puissance inouïe. Ce disque est le parfait compagnon des nuits d'insomnie, des ultimes fins de soirées lorsque l'alcool commence à se retirer, marée basse de l'âme, dont la seule issue est dans la plus totale contemplation.
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 09 janvier 2010 à 18 h 03

Je n'aime pas grand chose dans la musique pop des années 80; à une époque pas si lointaine, je l'ai même détestée franchement : ses boîtes à rythmes aussi plaisantes que le bruit de la pluie sur un toit de tôle, ses synthés dignes de la pire muzak, ses chanteurs à la voix maniérée, ses costumes, ah ses costumes... Dans Hats de The Blue Nile, il y a un peu de tout ça, sauf pour la voix. Et pourtant, et pourtant... je crois bien qu'il met en plein dans le mille.
Dans ce disque, tout va à l'essentiel, et le ressasse du début à la fin. Les 7 textes parlent tous de la même chose, à tel point qu'on a l'impression qu'on pourrait les retrouver en permutant quelques mots. La musique est quasi identique sur les 7, avec semble-il, juste quelques changements de tempo. On devrait s'ennuyer, on devrait dire stop; eh bien non, cela passe comme un rêve et on en redemanderait même car le disque n'est pas bien long.
Et puis il y a Buchanan qui chante : sorte de Van Morrisson sobre qui porterait le complet-cravate. Tout aussi improbable que cette musique.
Rien dans le détail ne paraît particulièrement brillant ou talentueux ou original dans Hats et pourtant l'ensemble est tout cela.
Une énigme, comme son titre, comme toutes les belles oeuvres d'art.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
83 invités et 1 membre :
Vamos
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard