JMPZ

Cyclothymique

Cyclothymique

 Label :     Autoproduit 
 Sortie :    juin 2004 
 Format :  Album / CD   

Mais qu'est-ce donc que cet ovni là ? Dub, tribal, indus, metal, transe ... On s'y perd franchement. 2 basses, 2 batteries, un didjeridoo et un DJ, voilà le line-up de ce groupe mâconnais forcément atypique quand sort ce Cyclothymique.

JMPZ a fait son trou quand il sort enfin, après un 3 titres studio et un autre live (Eurockéennes), cet album autoproduit. Mieux, dans le centre-Est français autour de Lyon, Mâcon, Grenoble, et même jusqu'à Genève, le groupe possède déjà une bonne razzia de fans qui véhiculent un bouche à oreille particulièrement alléchant. Il faut dire que sur scène, ça dépote ... Et ça ne ressemble à rien d'autre !!

Cyclothymique respecte en tous points l'image que l'on se faisait de JMPZ : types originaux, presque excentriques, mais modestes et sacrément talentueux. Dès l'ouverture du disque, sur "Acouphène", Didj et ses comparses mettent vos tympans à l'épreuve, dans un trip complètement hypnotisant construit autour du son génial et trop rare du didjeridoo. Et dès la deuxième piste, c'est carrément l'orgasme : "We Have The Technology" est un morceau complètement hallucinant. Il m'avait déjà scotché sur scène avec ses énormes basses slappées et son chant/cri en japonais ... Déjà présent sur les 2 maxis du groupe, cette version studio enfonce le clou grâce à un son monumental.

Voilà, deux titres à peine ... on n'avait jamais entendu un truc comme ça auparavant et on commence déjà à sentir son corps bouger tout seul, sa tête claquer d'avant en arrière avec ce sourire qui n'arrive plus à disparaître. Le pire, c'est que le reste du disque est à la hauteur : un "D.K.P." bourrin à souhait, un "Amok" déjanté et déstructuré avec son intro made in Casimir, un "Jungle Evolution" tribal et intelligent, j'en passe et peut-être bien des meilleures.

Certes, tout n'est pas parfait dans ce monde de fous : on regrettera par endroit un son pas encore à totale maturité, avec une grosse caisse qui manque un peu de coffre (un peu dommage quand des rythmes jungle ou dub s'installent), et un petit côté fourre-tout qui pourra déplaire à certains, même ce n'est pas mon cas et loin de là.

En fait, plus j'écoute cet album et plus je le découvre sur scène, plus il me semble que Cyclothymique vient de Mars ou Jupiter, mais pas de chez nous. Décidément, j'adore ça !! Merci JMPZ.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sinoc


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
277 invités et 1 membre :
Nykobouk
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?