Red Lorry Yellow Lorry

The Singles 1982-87

The Singles 1982-87

 Label :     Cherry Red 
 Sortie :    samedi 01 janvier 1994 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Red Lorry Yellow Lorry est formé de Chris Reed (chant, guitares), Martin Fagan (guitares), Steve Smith (basse) et Mick Brown (batterie). Le groupe, fondé à Leeds en 1981, fut vite catalogué "gothique" par la presse, en même temps que leurs compatriotes Skeletal Family, Salvation, The March Violets, The Rose Of Avalanche, et surtout The Sisters Of Mercy, à qui ils furent comparés en raison du chant caverneux de Chris Reed. Ces groupes de Leeds du début des 80's étaient tous liés entre eux par des liens incestueux. Mick Brown rejoint d'ailleurs The Mission (groupe formé d'ex-Sisters Of mercy) en 1986. Red Lorry Yellow Lorry était l'un des groupes préférés du regretté John Peel. Le groupe se sépare en 1991 pour se reformer en 2003.
Comme son nom l'indique, The Singles 1982-87 est composé des premiers simples du groupe, ne se trouvant sur aucun album. Il compte pas moins de 26 titres. Malheureusement, le son ne rend pas hommage à la qualité des compositions du groupe. Il est trop rachitique, étouffé, sale. On entend même parfois des craquements comme sur un vinyle.
Le son du groupe, qu'on a parfois comparé à Joy Division, se base sur le chat grave et rageur de Chris Reed, des guitares incisives, une basse torturée et une batterie puissante, parfois, et de plus en plus souvent, doublée d'une boîte à rythmes – ce qui finira par frustrer le batteur, expliquant son départ.
Le premier EP s'intitule This Today (1982). "Beating My Head" met en place les caractéristiques du groupe : chant grave et profond, guitares à la fois sales et cristallines, basse tortueuse, batterie tribale et martiale à la fois, avec toutefois l'ajout d'un saxo, instrument que les Lorries abandonneront vite. Le chant est encore mal assuré, l'instrumentation un peu maladroite. Mais le potentiel est là. Sur "I'm Still Waiting Waiting", les accords de guitare acoustique rappellent un peu ceux de "Dancing Barefoot" de Patti Smith (repris en 1986 par The Mission). Après un break, le morceau devient funky.
Sur "Take It All Away" (1983), le chant est encore plus ténébreux, les guitares tourbillonnantes. L'ironique "Happy" est très mécanique, mais avec un chant saccadé qui rappelle un peu Alan Vega. Mais après un break, le morceau devient plus doux, avec un saxo.
"He's Read" (1983) est plus dynamique et évoque les Sisters Of Mercy, avec toutefois un chant moins caverneux. Très bon morceau. "See The Fire" est encore meilleur, très puissant et incisif, avec un chant étouffé et rageur à la fois.
"Monkey's On Juice" (1983) est sans doute l'un des meilleurs morceaux du groupe, au moins de cette période. Le refrain est irrésistible, souligné par les martèlements très appuyés de la batterie. Les guitares s'entrecroisent, saturées et fines en même temps. Sur "Push", la batterie est doublée par une boîte à rythmes. "Silence" : Chris Reed le brise par ses hurlements de dément, tout comme le fait la furie des guitares.
"Hollow Eyes" (1984) est moins bonne, mais reste tout de même d'un haut niveau. Même remarque pour "Feel A Piece".
En revanche, ce niveau d'excellence est à nouveau atteint avec le sombre "Chance" (1985), parfait de tension, avec un refrain puissant. Il m'évoque Suicide. "Generation" est presque aussi bon, avec des guitares tissant des arabesques.
"Spinning Rpound" (1985) est un très bon morceau, et "Hold Yourself Down" en constitue une version différente. Mais "Regenerate" est encore meilleur, avec une mélodie et un refrain qui emportent tout sur leur passage et un chant plus ténébreux et colérique que jamais, à faire pâlir d'envie le cynique baryton Andrew Eldritch.
"Walking On Your Hands" (1986) reste fidèle au son que les Lorries ont désormais individualisé. "Which Side" n'est pas aussi bonne. "Jipp (Instrumental Mix)" est en réalité chanté, ou plutôt hurlé.
Les deux derniers EP sont un peu plus accessibles et moins enthousiasmants, et l'inspiration du groupe s'essouffle quelque peu. Celui de 1986 contient "Cut Down", "Burning Fever", "Pushed Me". Crawling Mantra (1987), "Crawling Mantra", "Hang Man", "All The Same", "Shout At The Sky" (live). Ce sont tous des morceaux mid-tempo, où la boîte à rythmes devient dominante, moins sombres et rageurs que leurs prédécesseurs, à l'exception du dernier.
The Singles 1982-87 est une compilation indispensable à l'amateur des Lorries, et un excellent moyen de découvrir ce groupe méconnu et peut-être mineur, mais très bon. Les fans de Joy Division et surtout des Sisters Of Mercy apprécieront au plus haut point.


Parfait   17/20
par Gaylord


  Le CD a été réédité en 1999 puis 2004.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
105 invités et 2 membres
Dylanesque
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead