Virgin Prunes

The Moon Looked Down And Laughed

The Moon Looked Down And Laughed

 Label :     Baby 
 Sortie :    1986 
 Format :  Album / CD   

The Virgin Prunes, souvent considérés comme un groupe gothique – étiquette qu'ils ont toujours rejetée –, convoquent le double héritage du glam rock, son excentricité, sa théâtralité, sa décadence, et du punk, son énergie, sa spontanéité. Ils créent un son totalement unique, devenant l'un des meilleurs groupes du post-punk, et de l'Irlande.
En 1984, le second chanteur Guggi et le guitariste Dik Evans (frère de The Edge de U2),ont quitté le groupe. Le batteur Mary D'Nellon prend alors la guitare, tandis que revient Pod, premier batteur du groupe, qu'il avait quitté avant que celui-ci ne commence à enregistrer. Le chanteur Gavin Friday et le bassiste Strongman restent quant à eux fidèles au poste. Pour la petite histoire, le frère de Guggi et de Strongman, Peter Rowan, est l'enfant dont le visage d'enfant apparaît en photo sur d'innombrables pochettes de disques de U2 à la première période.
Après avoir enregistré en 1984 Sons Find Devils, un album qui ne verra jamais le jour, puis publié en 1985 la compilation d'inédits Over the Rainbow, The Virgin Prunes sort son second véritable album en 1986, The Moon Looked Down And Laughed. Curieusement, Guggi est crédité, alors qu'il n'a pas chanté sur l'album, et Pod ne l'est pas, alors qu'il y a joué.
Le ton est très différent de celui du cultissime If I Die, I Die, un peu plus accessible, un peu plus "pop", moins malsain, maladif et sombre, mais tout aussi décadent et théatral. La voix unique de Gavin Friday, bien qu'inspirée par le chant de Bowie pendant sa période glam, contribue à l'originalité et à la grande force évocatrice du groupe.
"Heaven" est un morceau grandiloquent, avec un synthé au son d'orchestre, un Gavin Friday au sommet de son art, des arpèges minimalistes et cristallins. "Our Love Will Last Forever Until The Day It Dies", introduit par des violons tout droit sortis de Psychose, s'appuie sur une rythmique post-punk à tendance disco, et est tout aussi excellent que le précédent. "I Am God" s'ouvre par un chant féminin opératique, vite rejoint par la voix formidable de Gavin Friday. La guitare au son clair est simple mais superbe. "Alone" est servi par des violons et une basse magnifiques, avec une guitare acoustique en retrait et une autre distordue. "Sons Find Devils", qui débute par un violon au picatto, est plus cabaret, avec un rythme bancal et chancelant. ‘Drink! Drink!Drink to our fathers/For they are real men and we are just boys/Boys! Boys! In games playing dangerous/And blood of baby must be spilt/To make up for our daddy's guilt' chante notre dandy torturé épris de littérature. "Uncle Arthur's Only World" est chanté par Dave-Id Busaras, troisième vocaliste du groupe, handicapé mental, à la voix si particulière et alcoolisée. "True Life Story" est un morceau étrange et expérimental, où Gavin Friday est accompagné par une chanteuse à la langue qui m'est inconnue. "The Tortured Heart" est un peu plus rock, avec un chanteur en très grande forme et une guitare à la Mick Ronson. "Betrayal" est un superbe morceau, où Gavin Friday parle d'amour d'une façon presque naïve (‘I dreamt I loved you/Woke up knowing I do/Sunken in dreams of delight/Your tender touch told me you cared/For I am a fool romantic'), ce qui n'est pas vraiment dans son habitude, mais très belle. "Just A Lovesong" (qui fait écho au terrifiant "Pagan Lovesong" du premier album) est une chaotique ballade au piano (désaccordé) et à la guitare folk, chantée (enfin... le mot est fort) à nouveau par Busaras. Il est remplacé par Friday sur "Deadly Sins", chanson bluesy avec un saxo, où se mêlent amour, mort et religion. "Day Of Ages" est encore un très bon morceau. L'album se clôt sur un "The Moon Looked Down And Laughed" minimaliste où Friday double sa propre voix. On y note la présence d'un harmonica.
Après cet album, le groupe se dissout, Gavin Friday se lance dans une carrière solo tandis que les trois autres fondent The Prunes. The Moon Looked Down And Laughed est un très grand album, mais fort méconnu, des années 80. Il montre que The Virgin Prunes n'était pas un simple groupe batcave, mais qu'il faisait preuve de talents très diversifiés.


Excellent !   18/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?