Moriarty

Gee Whiz But This Is A Lonesome Town

Gee Whiz But This Is A Lonesome Town

 Label :     Naïve 
 Sortie :    dimanche 07 octobre 2007 
 Format :  Album / CD   

On connaissait ce patronyme comme celui de l'ennemi juré de Sherlock Holmes mais ici rien à voir. Moriarty est le nom de famille que s'est donné une poignée d'artistes attirés par les mêmes influences blues et roots ainsi que le goût des voyages comme en témoigne la pochette de l'album tamponné comme une lettre poste. Cette grande fratrie nomade s'est ainsi mise en tête de remonter le temps pour faire revivre les bases de la musique noire américaine entre Mississippi et Grand Ouest à travers des histoires pittoresques et colorées. Et le résultat est nettement probant. Les cinq routards ont concoctés une musique atypique rassemblant guitare, contrebasse, harmonica ou encore guimbarde comme on pourrait les réunir autour d'un feu de camp. Ce premier Gee Whiz But This Is A Lonesome Town ressemble à un véritable récital improvisé au clair de lune où Rosemary Moriarty (de son vrai nom Crimson Diva) se prête au jeu qu'inspirent ses récits. Elle nous compte avec une prestance et une aura saisissantes des histoires de bisons qui portent tous le même nom (eux aussi !) sur "Jimmy", de tendres comptines ("Fireday" susurré et onirique) ou une pièce de théâtre à part entière sur l'extravagante "Lovelinesse". La promiscuité qui découle de cette effervescence musicale touchée par la grâce est alors superbe. On se retrouve en communion avec la nature sauvage qui les entoure, le grand air où l'on croise en passant une guitare galopante ("Private Lily") mais qui sait se faire également douce et docile ("Tagono-ura"), ou encore violon et banjo qui font la paire sur le très country "Whiteman's Ballad". Et lorsque le groupe ralentit la cadence pour se remettre au pas ou descendre de sa monture, il excelle également dans les ambiances ouatées de "Cottonflower" ou cabaret de "Jaywalker (Song For Beryl)"au piano jazzy. Disque au delà de tous les codes et de tous les genres Gee Whiz But This Is A Lonesome Town a de quoi se réclamer apatride comme il est cacheté sur la pochette.


Bon   15/20
par TiComo La Fuera


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
104 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?