The Minutemen

Paranoid Time

Paranoid Time

 Label :     SST 
 Sortie :    décembre 1980 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Un concert en première partie de son groupe aura suffi à convaincre Greg Ginn de signer les Minutemen sur son label tout juste monté. Deuxième disque seulement paru sur SST, Paranoid Time de par sa conception pose les bases du fameux concept 'jamming econo'.
Qu... que quoi ? Le jam econo ou l'art de faire un disque quand on est fauché ou très radin. Manuel du survivor indé : on répète comme des malades afin de connaître sur le bout des doigts sa partition, on loue un studio aux heures les moins chères, c'est à dire après les douze coups de minuit (ambiance électrique garantie), et on enregistre le plus rapidement possible sur un matos cheap les chansons dans l'ordre où elles apparaîtront sur le disque (facilitant ainsi la phase de sequencing). Pas franchement les meilleures conditions si l'on a l'ambition de faire le nouveau Pet Sounds mais pour du hardcore, avouez que c'est idéal.
Un hardcore ici plutôt classique même si très marqué par Wire. Référence pas si commune que ça dans le monde du hardcore qui préfère citer Ramones ou Pistols plutôt que le groupe arty londonien. Pourtant question rapidité et répétitivité, leur Pink Flag fait office de must. Ce que reprennent à leur compte les Minutemen à tel point que "Validation" pourra faire office de chanson piège à votre prochain blind test keupon. Même la voix (Mike Watt) use des mêmes intonations narquoises que celle d'un Colin Newman.
Même pour un EP, 6 minutes 30 c'est short (oui comme Wire, les Minutemen évitent au possible de s'éterniser au-delà de la minute). Mais énergie et fureur sont déjà bien en place. Manque plus que les grandes chansons. Quoique... L'instru "Sickles And Hammers" peut prétendre en faire partie.


Pas mal   13/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
120 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?