Thee, Stranded Horse

Churning Strides

Churning Strides

 Label :     Blank Tapes 
 Sortie :    lundi 30 avril 2007 
 Format :  Album / CD   

Ce n'est plus un secret pour personne, Yann Tambour a depuis longtemps adopté un grand nombre d'instruments à cordes pincées en tout genre et force est de constater qu'il est maintenant un parfait initié. Churning Strides, prolongement du premier EP ne manque pas de nous le rappeler et propose cinq nouveaux morceaux tous aussi superbes les uns que les autres, diffus, simples et sensibles. Embarqué d'emblée par l'ondoyante "So Goes The Pulse", on est rapidement désarmé par les arpèges cristallins de Kora qui nous avaient pourtant déjà surpris sur 7'. Instrument d'une beauté implacable que le français s'est approprié de manière peu traditionnelle, elle est ici au service d'un folk tendre et audacieux qui ne dénature pas pour autant sa pureté originelle. La rapidité d'exécution et le léger psychédélisme qui en ressort ("Swaying Eel") rappellent un peu la musique de René Aubry qui affectionne également mandoline et guitares en tous genres. Autres particularités de cet album, la constance des silences notamment sur "Sharpened Suede" qui insufflent continûment de nouveaux élans à chaque morceau. Et puis il y a cet anglais qui lui va si bien, de sa voix nasillarde et son accent écorché par moment ("Fiend Over Your Knees"). Et lorsque Thee, Stranded Horse s'essaie au français, "Le Sel" apparaît en véritable poème et renvoie à son homonyme Tiersen. Pépite brute nationale naviguant entre Mississipi et Mali, le cheval de Tambour est peut-être certes échoué mais détient ce que peu ont, l'euphonie.


Exceptionnel ! !   19/20
par TiComo La Fuera


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
77 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?