One More Season

Posthumes

Posthumes

 Label :     Target Practice 
 Sortie :    mercredi 14 novembre 2007 
 Format :  Album / CD   

Posthumes, un mot empreint de gravité mais qui se trouve être de circonstance: c'est en effet le titre du premier et unique album de One More Season, et dont la sortie coïncide à plus ou moins un an près à la décision du quatuor d'enterrer l'affaire.

Bref rappel pour ceux qui ne connaissaient pas: One More Season s'était formé en 2001 à Montpellier, se taillant rapidement une solide réputation dans le microcosme Emo / Screamo Français. D'abord par la particularité de son line-up, composé majoritairement de jeunes femmes, mais surtout par la qualité de ses compositions et de ses prestations scéniques, notamment aux côtés de groupes tels que These Arms Are Snakes, Knut, Impure Wilhelmina, Mihai Edrisch ou encore Daïtro. Pourtant, ce n'est seulement qu'en 2006 que Nadège (guitare et chant), Lucille (guitare), Krystel (basse) et Mathias (batterie) se décident à enregistrer un album, sous la houlette de Christian Carvin (Eths, Curtiss, Fickle, Freygolo). De ce passage en studio d'enregistrement jailliront huit morceaux mais également et malheureusement l'évidence que One More Season devait en rester là.

C'est ainsi que naît un an plus tard Posthumes, œuvre testamentaire qui laisse un goût amer après son écoute, tant elle nous permet de découvrir le potentiel que possédaient ces Montpelliérain(e)s! Le disque s'ouvre très calmement sur "Radiant Oblivion", mélange subtil de vocalises féminines et d'arpèges ne laissant entrevoir en rien de "29th July", second titre qui dès les premières secondes se fait maelström pour s'apaiser quelques mesures plus tard, bercé par la voix de Nadège, chanteuse/guitariste dont le timbre se rapproche parfois de celle d'une Islandaise bien connue. Tout en nuance, elle s'adapte parfaitement aux nombreux changements d'ambiance des instrumentations. C'est tout simplement envoûtant! Les huit titres s'enchaînent donc sans jamais s'essouffler, One More Season ménage l'auditeur avec l'alternance bien sentie de riffs acérés et rageurs (sans jamais oublier le sens de la mélodie), phrasés atmosphériques et autres arpèges enivrants. L'album se termine sur l'incroyable "Elusive", neuf minutes gonflées d'émotions et d'intensité. On notera la présence d'une chanson cachée qui se découvre quelques minutes après le dernier titre, basée sur une formule voix / piano / batterie très agréable.

Posthumes est donc au final une excellente surprise, pour ne pas dire plus, qui a pour seul défaut d'être l'unique œuvre d'un groupe aujourd'hui disparu. Si à l'écoute, des influences telles que Envy, Radiohead ou Björk se perçoivent, il n'en demeure pas moins que One More Season avait su créer son propre univers avec comme astre principal, la voix de leur chanteuse/guitariste. Alors, un seul conseil: ne perdez pas un instant et allez écouter Posthumes sur la page myspace de One More Season!


Très bon   16/20
par The Avenger


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
168 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus