Guru Guru

Känguru

Känguru

 Label :     Brain 
 Sortie :    1972 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Est-il infini, ce nombre d'artistes allemands qui poussèrent la musique dans ses derniers retranchements en cette décennie 70 ? Et oui, nul besoin de chercher bien loin pour y puiser des groupes symbolisant dans leur plus grande simplicité les besoins primaires de tout individu en quête du bonheur : Sexe, Drogues et Rock'n'roll. Si j'avoue ignorer la position de Guru Guru vis à vis du premier de ces plaisirs, nul doute que la formation excellait dans l'exercice des deux suivants. Comme presque tous les groupes de Krautrock me direz-vous. Notons au passage que ce terme, utilisé à tort et à travers, était rarement apprécié des groupes le représentant, les cataloguant (ce qu'ils ne souhaitaient pas) dans la catégorie "rock" (ce que la plupart réfutait) ou, comme le pensait Mani Neumeier, le leader de Guru Guru, étant une marque de dédain de la part des anglophones suffisants.... Mais revenons à nos teutons et à leur musique.
Sur ce Känguru à la pochette totalement culte, ils nous prouvent une fois de plus que drogues et bonne musique s'entendent à merveille. Sur quatre titres dépassant tous la dizaine de minutes, Guru Guru réunira en un exquis condensé ce qui fera son succès. Ou plutôt ce qui ravira ses fans. Et étant donnée l'audience réduite des groupes fondateurs allemands, la différence est de taille. Quoi qu'il en soit, à l'écoute de cet album que beaucoup décriront comme un des dix meilleurs albums de Krautrock de tous les temps, difficile de nier que l'on tient là un de leurs représentants les plus talentueux. Ambiances électroniques résonnantes et rugissantes, solos de guitares Hendrixiens bourrés de reverbs, cris mi-humains mi-bestiaux ou chant éthéré aux paroles incompréhensibles, basse métronomique et imperturbable... Tout ce que le rock psychédélique peut nous proposer de plus (bad)tripant et de plus acide est ici au service de ce qui restera, aux côtés du premier essai novateur UFO, le meilleur album du groupe. Comparer ces deux albums à ce qu'il fera par la suite serait de toute façon purement symbolique, les line-up s'enchaînant entre les albums voire à l'intérieur même de ceux-ci à une cadence Fallienne (plus de 26 différents jusqu'à aujourd'hui ! ).
Et si le référencement appliqué de chaque membre ayant constitué le groupe au fil des LP s'avère une tâche titanesque, l'adoration voire l'idolâtrie de ce Känguru se révèle n'être, au final, qu'une simple évidence...


Intemporel ! ! !   20/20
par JoHn DoriAne


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
190 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?