Pan Sonic

Katodivaihe

Katodivaihe

 Label :     Blast First Petite 
 Sortie :    vendredi 11 mai 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Katodivaihe, et Pan Sonic en général, c'est un peu comme une chambre d'écoute peinte en gris, aux parois trop petites, où des ombres vacillantes obscurcissent et dominent la pièce. Seules quelques bougies illuminent l'auditeur, des bougies aux flammes noires et chaudes, trop chaudes, étouffantes. La musique de Pan Sonic, c'est, et a toujours été, un voyage électronique et introspectif au fin fond des méandres les plus sombres de la pensée humaine. Mais ici, mes amis, le duo finlandais nous offre tout leur art à son sommet ! Le son est épais de noirceur : grésillements, saturations, grincements, jouant à fond le jeu d'une bipolarité des ultrasons entre les aigus et les basses, mais aussi la légèreté des envolées musicales et la lourdeur. La musique, à la structure qui parait pourtant d'une simplicité à toute épreuve, légèrement cyclique et organique, fourmille de sons, de bruits et de samples inspirés, rendant l'ensemble de l'œuvre d'une complexité riche, parfois difficile à percer pleinement. Et pourtant cet album ne manque pas de sens mélodique ! Brut, dur et sec, certes mais il n'en manque pas ! Les compositions sont en perpétuel mouvement, vivant, respirant et, ce, malgré une obscurité profonde.

Alors voici tout simplement l'une des toutes meilleures productions des Pan Sonic, dans une forme et une inspiration débordante, comme le démontre encore la dernière piste, un monument de 9 minutes, pile, à la limite de l'ambiant. Un disque efficace et tripant, introspectif et régénérateur, parce que l'obscurité est là pour mieux contraster avec la lumière. Surtout quand c'est si bien foutu ! Quel groupe, quel disque !

NB : Maximum volume makes maximum results !


Exceptionnel ! !   19/20
par Mr.dante


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
162 invités et 3 membres
Pab
X_Wazoo
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused